Ecole -3.12. – correction se fait ensuite entre As, en binômes, puis est collective

La co-correction stimule la communication et les apprentissages. Les apprenants sont amenés à verbaliser leurs réponses et, en cas de discordance, à justifier leur choix. L’idéal est alors que les apprenants puissent manipuler en autonomie les pistes audio afin de vérifier leurs réponses. La correction devient ensuite collective, sous forme de mises en commun. Elle permet de valider ou au contraire d’invalider les représentations, les démarches mises en avant dans l’étape précédente.