Ecole – 4.6. – classement en 3 catégories de verbes, selon le nombre de bases qui les caractérise

Les formes verbales se classent en fonction de différentes bases phonétiques présentes dans la conjugaison. Ainsi les formes de l’indicatif présent se répartissent en 4 groupes. Cette répartition se fait sur base du lien avec l’oral, c’est-à-dire que l’on tient compte des différentes bases phonétiques qui affectent le radical. Les formes de l’indicatif présent sont les plus complexes à construire. Mais leur acquisition permettra aux élèves de construire presque toutes les autres formes de la conjugaison française.

1. Les verbes à base unique

– les verbes en -er quelques verbes en -llir, -frir, -vrir (cueillir, offrir, découvrir) ;- quelques verbes en -ir (courir) et en -re (conclure).

2. Les verbes à deux bases

– certains verbes en -er : en -eler (appeler), -eter (acheter, jeter),

-ever (achever) ;

– la plupart des verbes en -ir  du type finir ; les verbes en -ir construits avec r + consonne (dormir, partir) ; quelques verbes particuliers (mourir, acquérir, fuir) ;

– quelques verbes en -oir (savoir, valoir)

– la plupart des verbes en -re (croire, mettre, battre, attendre, rompre, vivre, écrire, craindre…).

3. Les verbes à trois bases

– les verbes en -enir (venir, tenir) ;

– la plupart des verbes en -oir (devoir, pouvoir, mouvoir, vouloir,

recevoir) ;

– quelques verbes en -re (boire, prendre et ses composés) ;.

– le verbe « dire ».

4. Les verbes à quatre ou cinq bases

– quatre verbes irréguliers (faire, aller, avoir, être).

Pour aller plus loin :
– LE GOFFIC, P., Les formes conjuguées du verbe français oral et écrit, Paris, Ophrys, 1997.
– CHARLES, P., Conjuguer ? Oui, mais autrement, Éd. Labor Éducation, Namur, 2011.
– SURCOUF, C., « L’enseignement et l’apprentissage de la conjugaison en FLE: comment réduire les difficultés engendrées par l’orthographe? », Travaux neuchâtelois de linguistique, 2011.