Poucet – activité 24

Si le conte permet d’aborder  les compétences narratives, il offre également la possibilité de développer des compétences argumentatives.

Via la prise de position sur les attitudes des personnages, les As ont ainsi l’occasion d’échanger sur les croyances, les visions du monde, les règles implicites, variables ou analogues selon les sociétés et les cultures. Ainsi est à l’œuvre la compétence interculturelle, comprise comme la capacité à mettre en relation des systèmes culturels différents et à développer, comme le préconise le CECRL, « des attitudes en termes d’ouverture et d’intérêt envers de nouvelles expériences, les autres, d’autres idées, d’autres peuples, d’autres civilisations, [et en termes] de volonté de relativiser son point de vue et son système de valeurs culturels » (CERCL, 2001, 84).

Pour aller plus loin :

– CLERC, S., « Le conte en classe d’accueil, support de développement des compétences linguistiques, référentielles et socioculturelles », Trema 30, 2010. Disponible sur https://journals.openedition.org/trema/126