Poucet – activité 24

L’histoire du Petit Poucet se construit sur un thème qui traverse les cultures: l’histoire de l’enfant rusé et chétif qui triomphe d’un ogre ou d’une ogresse se retrouve en Afrique subsaharienne. Le Petit Poucet  ressemble aussi à Hadidouane, personnage de la littérature berbère.

Dans la culture francophone – et assez généralement européenne, le thème de la dévoration prend une identité masculine, à travers les personnages de l’ogre ou du loup.  En revanche, la dévoration se transforme en ogresse dans les contes d’Afrique de l’ouest où se développe le thème de la mère dévorante ou en Baba Yaga, sorcière cachée au fond des bois qui dévore les enfants, dans les contes russes.

Pour aller plus loin :

– WINDMULLER, F. « Étude de l’adaptation interculturelle d’un conte commun à diverses cultures étrangères. L’exemple du Petit Chaperon rouge – Approche didactique et exploitation pédagogique », Cahiers de l’APLIUT, Vol. XXVII N° 3 | 2008, 18-32.

CHARNAY, B., CHARNAY, T., « Le conte facteur d’interculturalité », Multilinguales, http://journals.openedition.org/multilinguales/1578 ; DOI : https://doi.org/10.4000/multilinguales.1578

– BOULOUMIÉ, A., « Représentations des ogres dans la littérature », in Sens-Dessous, 2013/n°12,  105-120.