Ecole 4.8. le vocabulaire non compris

Dans un texte, le vocabulaire est actualisé dans un contexte précis.  Pour donner un sens aux mots nouveaux ou peu familiers, les apprenants de L2 estiment que la seule manière de résoudre ce problème est de recourir au dictionnaire bilingue, afin de trouver la traduction. Mais, d’une part, ils ne retrouveront pas certains mots dans leur dictionnaire et, d’autre part, la traduction proposée ne prend pas en compte le contexte et n’éclaire donc pas l’apprenant sur l’acception correcte.

Il faut donc que l’apprenant mette en place des stratégies variées pour apprendre à comprendre le sens d’un mot inconnu.  Pour l’accompagner dans la mise en place de ces stratégies, on peut lui apprendre à repérer les indices présents dans le texte.

Ces indices peuvent se situer dans le contexte immédiat du mot, c’est-à-dire dans la phrase. Les apprenants peuvent ainsi apprendre à tirer parti :

–  des indices syntaxiques et ainsi comprendre le mot grâce à sa fonction dans la phrase ;

– des indices sémantiques, quand le sens général de la phrase donne une indication sur le sens du mot ;

– des définitions données dans le texte, annoncées par des expressions (« qui est », « on dit que », « c’est-à-dire ») ou mises en évidence par la ponctuation ;

– des exemples.

Ils peuvent aussi être extraits du  contexte large, lequel est donné par l’occurrence du mot dans le texte et par les rapports syntagmatiques qu’il entretient avec ses co-occurrents (synonymes, hyperonymes, hyponymes).

Se servir de la morphologie permet aux apprenants de tirer des informations utiles leur permettant d’induire le sens du mot inconnu. Un repérage du radical du préfixe ou du suffixe peut notamment les aider à émettre des hypothèses de sens.

Pour aller plus loin :

– CORNAIRE, C., Le point sur la lecture, collection « Didactique des langues étrangères », Paris, Clé International, 1999.

– CAVALLI, M., Lire – Balayage, repérage, formulation d’hypothèse, Paris, Éd. Hachette, 2000.

– GIASSON, J., La lecture. De la théorie à la pratique, Bruxelles, De Boeck, 2004.

– CÈBE, S., GOIGOUX, R,. PEREZ-BACQUÉ, M., RAGUIDEAU, C., C., Lector & Lectrix, Paris, Éditions-Retz, 2009.

– DENIS, M., « Les stratégies de lecture du texte documentaire », Caractère n°45, juin 2013.