ecole-s1-5-CO – 3e écoute

Le français est une langue essentiellement analytique avec toutefois des caractéristiques propres aux langues flexionnelles.

L’aspect analytique du français en fait une langue où l’ordre des mots est particulièrement figé et important pour le sens. Ainsi « Lucie suit le chien » a un sens différent de « Le chien suit Lucie« . D’où l’importance de travailler régulièrement sur l’ordre des mots dans la phrase en proposant notamment aux As des exercices d’agencement dans lesquels ils doivent replacer les mots dans l’ordre. Le français privilégie l’ordre sujet + verbe + complément, là où quelques langues placent le verbe en tête de phrase (l’arabe) et où d’autres langues, nombreuses (le turc, le coréen, le quechua, le néerlandais….), placent le verbe en fin de phrase.

Par ailleurs, du fait de ce caractère analytique du français, de nombreux mots sont isolés, alors qu’ils sont inclus dans un seul mot dans d’autres langues ou qu’ils ne sont pas présents. C’est notamment le cas pour le pronom sujet qui, en espagnol par exemple, fait partie de la morphologie du verbe dont la terminaison marque le changement de personne : como (je mange) et come (il/elle mange).

Les structures syntaxiques pourront être acquises d’abord essentiellement par imprégnation. Toutefois s’arrêter sur la place des mots dans la phrase permet aux As de réfléchir sur l’importance de cet ordre en français.

Dans les types d’exercice portant sur l’agencement où plusieurs propositions sont proposées, on fera remarquer aux As que, si certaines combinaisons fonctionnent syntaxiquement, elles ne sont cependant pas porteuses de sens.

– MALHERBE, M., Les langages de l’humanité, Éd. R Laffont, 1995.