En train 2-2

Ouvrir à une oeuvre artistique en classe de FLE offre aux apprenants l’occasion de s’impliquer en tant que récepteur de cette oeuvre et d’acquérir des compétences verbales leur permettant d’exprimer un jugement de gout.

Et, comme l’indique Catherine Muller et Nathalie Borgé, « Le fait d’introduire des oeuvres d’art plastique en classe de langue favorise de plus une éducation au regard et à la perception. Il s’agit de prendre le temps de contempler, au sens premier du terme (« considérer avec toute son attention ») et d’apprendre à mieux regarder. Ces moments clés devant les photographies et les tableaux, propices à l’introspection et à la réflexivité,  constituent des parenthèses précieuses pour créer des échanges féconds entre les acteurs de la classe amenés à confronter leurs différentes approches. »

Les activités qui suivent dans cette séquence visent à affiner cette perception première en développant l’acuité visuelle face des oeuvres picturales et photographiques et l’acuité auditive face à des extraits musicaux.

Pour aller plus loin

– MULLER C., BORGÉ N., Aborder l’oeuvre d’art dans l’enseignement des langues, Paris, Ed. Didier, 2020.