Quand j’étais enfant – 1 – 19 – observer le paratexte

Être confronté à un texte en langue étrangère, c’est d’abord faire face à une image. Un texte à visée informative est composé d’éléments plurigraphiques divers : différentes taille de police, épaisseur ou inclinaison de certains caractères, présence de photos et ou de schémas, découpage en paragraphes, intertitres et ou titre de rubrique, chapeau, source…

Par une lecture balayage, les As peuvent déjà prélever toute une série d’informations qui vont orienter leur lecture. Par conséquent, l’observation du paratexte constitue une stratégie incontournable pour entrer dans la lecture d’un texte. Prélever des informations à partir du paratexte montre aux As que la lecture n’est pas un processus linéaire : en survolant le texte, le lecteur peut déjà identifier le genre du texte, la thématique et la source.

Pour aller plus loin :
– ADAMS, G., DAVISTER, J., DENYER, M., Lisons futé. Stratégies de lecture, Bruxelles, De Boeck, 1998.
– CORNAIRE, C., Le point sur la lecture, Didactique des langues étrangères, Paris, CLE International, 1999.
– CAVALLI, M., Lire – Balayage, repérage, formulation d’hypothèse, Paris, Éd. Hachette, 2000.
– ABDALLAH-PRETCEILLE, M. (dir.), Maitriser les écrits du quotidien, Paris, Ed. Retz, 2005.
– DENIS, M., « Les stratégies de lecture du texte documentaire », Caractères, n° 45, Association belge pour la lecture (ABLF), Seilles, juin 2013, 35-58.
– DENIS, M., « L’entrée dans la langue écrite en FLE: des stratégies d’écoute aux stratégies de lecture des textes fonctionnels « , Caractères, n° 45, Association belge pour la lecture (ABLF), Seilles, juin 2013, 20-34.