Contes_sciences_1.1_EO_CL

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Faire des hypothèses sur le contenu du texte
  • Faire des liens entre le langage verbal et non verbal

L’enseignant projette au tableau le préambule du conte étiologique « La pintade à l’aube » et lit le petit texte à voix haute:

« La pintade à l’aube
Conte du Nigéria (Afrique)

Encore une histoire de soleil, mais cette fois, s’il ne se lève pas, c’est la faute de la pintade. La faute de la pintade ?… Pas si sûr. Lisez plutôt ce dernier conte malicieux, qui, avec ses répétitions et ses reprises, ressemble à ce que les conteurs, dans leur langage, appellent une randonnée. »

 

En collectif oral, l’enseignant invite le groupe à faire des liens entre ce qu’ils ont entendu et l’illustration:

« Relions ce qui est écrit à des éléments de l’illustration. » Quatre éléments peuvent être reliés (stratégie : faire des liens entre le langage verbal et non verbal):

  • soleil : entourer le soleil
  • pintade : entourer la pintade
  • Nigéria (Afrique) : entourer les éléments de paysage. Paysage de Savane ? (si les élèves ne connaissent pas, apport d’une photo de la part de l’enseignant).
  • aube: l’enseignant demande aux élèves pourquoi, selon eux, le soleil est dessiné à moitié caché ; ce que cela apporte comme information (>>> lien avec l’aube).

Sur cette base, les élèves peuvent émettre une hypothèse de lecture: l’histoire va parler du soleil qui ne se lève pas.

Supports didactiques

  • Préambule
  • Paysage de Savane
  • Google map Nigeria