Débattons – 3 – 16

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Adapter son regard en fonction de son auditoire
  • Adopter une posture et une gestuelle adéquates
  • Prendre conscience des aspects non verbaux

Pour travailler les attitudes non verbalesL'oral suppose de recourir à des moyens verbaux, mais aussi non verbaux. La prise de parole est en relation intime avec le corps. Les postures, les regards, la gestuelle du corps confirment ou parfois contredisent les éléments transmis par le codage linguistique et prosodique.
L'oral englobe la personne dans sa globalité. Chaque prestation l'expose à un jugement sur toute sa personne, étant donné les différents facteurs qui interviennent lors de la prise de parole. D'où l'importance de travailler avec les élèves sur cette dimension non verbale dont ils n'ont pas toujours conscience.

— Myriam Denis
telles que la postureLa posture concerne la position du corps dans l'espace. Pour Christian Dumais et Lizanne Lafontaine (2014), la posture révèle l'état d'esprit du locuteur. Ainsi, l'insécurité se traduit par la tête penchée en avant, le fait de se balancer sur une jambe puis sur l'autre, de mal utiliser ses mains. En revanche l'excès de confiance se marquera par le torse bombé, le menton relevé... Les élèves doivent donc en prendre conscience afin qu'ils se sentent à l'aise mais aussi répondent aux attendus implicites lors d'une interaction orale qui peut varier selon les circonstances.
Des activités d'étirement, de relâchement des genoux et des mâchoires, d'enracinement des pieds dans le sol, etc., constituent des exercices qui aideront  les élèves à trouver une posture neutre avant une prise de parole.
 
Pour aller plus loin :
- DUMAIS, C., LAFONTAINE, L., Enseigner l'oral, c'est possible! 18 ateliers formatifs clés en main, Chenelière Éducation, Montréal, 2014.
- CHAMBONNIÈRE, G., L'oral au coeur des apprentissages. Pistes pour enseigner l'oral sous toutes ses formes, ESF Sciences humaines, 2022.

— Myriam Denis
, le regardL'impact du regard est important lors d'une interaction orale, car le regard informe de ce qui se passe pendant la prise de parole. Le regard permet d'établir et de garder le contact avec ses interlocuteurs. Les adolescents ne sont pas toujours conscients  des répercussions de leur regard dans leur communication.  Certains auront tendance à regarder leurs amis, uniquement l'enseignant, leurs notes ou encore le mur. Dumais et Lafontaine préconisent la technique MW qui consiste à balayer du regard les interlocuteurs en faisant des M et des W avec son regard. Ainsi, on regarde tout l'auditoire et sans fixer trop longtemps certaines personnes ou certains endroits.
La manière de regarder diffère aussi en fonction d'habitudes culturelles. Dans certaines cultures africaines et asiatiques , on ne regarde pas dans les yeux, surtout un adulte. Par conséquenct, il importe de clairement d'expliquer aux élèves les règles attendues dans notre culture scolaire, pour leur éviter des déconvenues.
Pour aller plus loin :
- DUMAIS, C., LAFONTAINE, L., Enseigner l'oral, c'est possible! 18 ateliers formatifs clés en main, Chenelière Éducation, Montréal, 2014.
- HIGASHI, T., L’apprenant asiatique face aux langues étrangères, P.U.G., 1992.
- - PAUZET, A., Habitudes culturelles d’apprentissage dans la classe de FLE, L’Harmattan, 2002.

— Myriam Denis
, l’utilisation des mainsLes mains sont souvent embarrassantes lorsque l'on prend la parole ; on ne sait qu'en faire. Dumais et Lafontatine (Ibid.) suggèrent de conseiller aux élèves deux comportements : placer ses mains derrière le dos s'il est est debout, les laisser libres et éviter de tenir quoi que ce soit. Progressivement les mains viendront accompagner la pensée et l'accompagneront des ses explications.
Pour aller plus loin :
- - DUMAIS, C., LAFONTAINE, L., Enseigner l'oral, c'est possible! 18 ateliers formatifs clés en main, Chenelière Éducation, Montréal, 2014.

— Myriam Denis
, l’enseignant demande à trois élèves de venir près de lui. Il veille à choisir des élèves qui ont une certaine aisance à l’oral et avec ce type d’exercice.

Il remet à chacun une ficheInspiré de DUMAIS, C., LAFONTAINE, L., Enseigner l'oral, c'est possible! 18 ateliers formatifs clés en main, Chenelière Éducation, Montréal, 2014, p. 265-266Débattons - 3 - 16

— Myriam Denis
. Il indique que chaque élève va devoir jouer une scène en respectant les éléments qui lui sont donnés sur sa fiche.  Il s’assure que chaque élève a bien compris ce qu’il doit faire. Chaque élève devra parler d’un métier ou d’un sport qu’il aime en mettant en œuvre les indications données sur sa fiche.

Les autres élèves qui observent sont invités à indiquer ce qui fonctionne ou pas dans l’attitude de l’élève. L’enseignant indique que l’on s’intéresse à l’attitude de l’élève et non à ce qu’il dit.

À l’issue de chaque prestation, les remarques des élèves sont récoltées.

Les élèves sont ensuite invités à classer les attitudes suivantes et à indiquer si elles sont adaptées ou pas quand on parle à d’autres.

 

 

 

 

Supports didactiques

  • Documents