Ecole – 3.14

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Classer les formulations relatives à des actes de parole précis
  • Lister les démarches à faire pour inscrire un enfant à l'école
  • Prélever des informations locales dans un document sonore.

Les As sont invités à réécouter les deux dialogues et à repérer les trois questions posées par Madame Dupont :

– Est-ce que, dans votre école, elle peut apprendre le français ?

– Je dois apporter certains documents ?

– Qu’est-ce que je dois faire pour l’équivalence ?

 

Le professeur invite les As à classer les trois questions en fonction de la demande. Les questions sont fournies sur des bandelettes aux As.

Quelle(s) questions Madame Dupont pose-t-elle pour connaitre:

– les possibilités pour étudier le français dans cette école,

– les obligations administratives pour inscrire Larissa ?

 

Un panneau de synthèse peut-être affiché :

 

Les As sont invités à réécouter les deux dialogues et à repérer les formulations utilisées par le secrétaire et la sous-directrice quand ils indiquent les documents à apporter. L’enseignant s’arrête plus spécifiquement sur ces énoncés qui sont répétés et notés au TN :

– Vous devez apporter une pièce d’identité de la jeune fille et votre carte d’identité.

– Il faut aussi fournir un document qui indique sa date d’arrivée en Belgique.

– Vous devez dès à présent faire les démarches pour obtenir l’équivalence.

– Vous devez réunir les documents suivants.

 

Il demande aux As de classer ces phrases dans la colonne « possible » ou dans la colonne « obligatoire ».

 

Le professeur demande aux As de :

– prélever les actions que Madame Dupont doit faire pour inscrire Larissa et obtenir l’équivalence ;

– nommer les personnes à rencontrer.

Le professeur fournit les titres des colonnes sur des bandelettes aux As. Le titre du centre de la constellation est inscrit au tableau.  Par ces questions, l’enseignant amène les As à construire un panneau qui permet de garder une traceIl est important de garder des traces des synthèses réalisées. Ces traces se construisent progressivement en fonction de l’avancement des apprentissages effectués en commun. Cette trace visuelle (écrits, illustrations), sous forme de fiche-outil ou d'un panneau par exemple, est alors disponible à chaque apprenant en fonction de ses besoins. Le recours autonome à ces supports sera d’autant plus efficace que ces derniers auront du sens pour l’apprenant ; la co-construction de ces outils revêt en cela une importance certaine. Le recours aux traces peut se faire également à plus long terme, quand les apprentissages ont à être mobilisés dans d'autres séquences d’apprentissage ou comme ici dans des contextes authentiques susceptibles d’être rencontrés par l’A.

— Nathalie Genard
des actions à faire pour inscrire son enfant à l’écoleL'apprentissage d'une langue suppose certes de travailler sur les compétences linguistiques mais mobilisent aussi des compétences socioculturelles qui seront nécessaires dans la société d'accueil. Comme le dit le CECRL, l'apprenant est un acteur social qui doit pouvoir agir dans la langue. D'où l'importance de mener les As à eux-mêmes construire des synthèses qui englobent  toutes les dimensions relatives à une action spécifique qu'ils auront à mener en dehors de la classe de FLE.

— Myriam Denis
. Par exemple :

 

Supports didactiques

  • panneaux