En classe – 5 – 19

Télécharger l’activité

Les élèves sont invités à construire un répertoire de mots liés aux mathématiques, mais qui pourra ensuite être transversal pour toutes les disciplinesPour un enseignement efficace du vocabulaire, il est pertinent de recourir à un traitement en profondeur des mots nouveaux. Demander aux élèves de construire par eux-mêmes un répertoire personnel, commun à plusieurs disciplines, permet de sortir de listes indigestes qu'ils ne consulteront plus. Regrouper les mots en fonction des contextes d'emploi leur permettra de les retrouver plus aisément lorsqu'ils seront amenés à produire du discours. Les termes collationnés seront ainsi reliés et associés à un concept central.
Ce répertoire, "l'élève doit apprendre au fur et à mesure de l'année à l'utiliser de manière autonome et spontanée, tant pour y inscrire un mot que pour le consulter. Chaque élève choisit d'y inscrire une définition, une traduction, un dessin ou autre. Les membres de l'équipe pédagogique doivent aussi le considérer comme un outil de liaison entre les disciplines et y faire référence dès qu'un mot trouve sa place dans une séance." (Blanchard et al., 2007).
Pour aller plus loin :
- BLANCHARD, M. et alii., Enseigner les mathématiques à des élèves non francophones. Des outils français - maths (2e édition), Cahiers. VEI, CNDP, 2007.

— Myriam Denis
. Les élèves reprennent ce qu’ils ont appris en mathématiques lors de l’audition des documents. L’enseignant peut leur expliquer que construire un répertoire de mots les aidera à se souvenir des mots rencontrés. Les élèves peuvent eux-mêmes réfléchir à la manière de construire leur référentiel ou l’enseignant peut les guider en leur donnant des tableaux partiellement construits et à compléter.  La tâche est individuelle, mais chaque élève montre ensuite à la classe comment il a opéré son classement.

Exemples

Si je fais de la géométrie, j’utilise les mots suivants.

Je peux trouver les mêmes mots avec des sens différents.

 

Supports didactiques

  • Tableaux