Halte – 3.4 – EO

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Donner oralement son avis

L’objectif de cette activité est de travailler un oral réflexif et argumentatif. Il s’agit d’une discussion à visée philosophique qui prendra pour point de départ une des questions soulevées par le livre. Soit on repart d’une question de l’activité 1, soit on demande aux élèves de formuler une question que soulève cette histoire pour eux et de la partager au groupe, soit, si on n’est pas coutumier de ce genre d’activité, on propose une question au groupe. Par exemple : « Que pensez-vous du soldat, du choix qu’il a posé ? » ou encore « Le soldat a-t-il eu, selon toi, raison de désobéir aux ordres de son général ? »

Voici les cinq balises pour mener à bien cette activité d’expression orale :

 

  1. L’enseignant place les élèves en cercle avant de commencer et d’annoncer la durée de la discussion (temps idéal : entre 20 et 30 minutes).
  2. L’enseignant fixe le cadre de sécurité minimal : « Pour que la discussion se déroule dans de bonnes conditions, que chacun s’y sente à l’aise, nous avons besoin que :
    • Quand quelqu’un prend la parole, on l’écoute jusqu’au bout.
    • On exprime une seule idée par prise de parole.
    • On ne se moque pas des idées des autres. Si on n’est pas d’accord, on exprime son point de vue respectueusement.
    • On n’est pas obligé de parler. »

L’enseignant rappelle les objectifs d’une discussion philosophique dans le cadre d’un cours de français :

L’objectif N’est PAS: L’objectif est:
  • Arriver à tout prix à un consensus, à un point de vue commun
  • Arriver à une réponse définitive, scientifique
  • Apprendre à exprimer son avis sur un sujet important
  • Apprendre à écouter l’avis des autres
  • Prendre plaisir à partager ce qu’on pense, à découvrir ce que les autres pensent

4. Comme lors des activités de prélecture, l’enseignant peut fournir des amorces de phrase aux élèves. Par exemple : « Je suis d’accord avec… » / « Je ne suis pas d’accord avec… » / « Je voudrais dire que … » / « Je voudrais ajouter que… » / « Je pense que … » / …

5. L’enseignant ne prend pas position sur les idées énoncées. Son rôle est de recadrer la discussion quand le cadre de sécurité n’est plus respecté ; de relancer (prévoir des questions de relance) ; de prendre note au tableau des idées énoncées (sous forme de mindmap, par exemple).

Démarrage :

  1. L’enseignant annonce l’objectif de l’activité (objectif d’expression orale), ainsi que son déroulement et les balises de la discussion. Il énonce la question sur laquelle on va discuter : « Selon toi, le soldat a-t-il eu raison de désobéir ? »
  2. Il laisse parler les élèves librement durant 5 minutes environ. Après 5 minutes, il arrête la discussion et exprime ce qu’il a pu observer et écouter. Les points importants à faire ressortir
    • Nous n’avons pas tous le même avis, la même réponse à cette question.
    • Nous rencontrons parfois des difficultés à justifier votre avis, à l’expliquer (être à court d’arguments). « Allons-nous informer sur des personnages réels, historiques, qui ont désobéi, d’une façon ou d’une autre. En connaissez-vous ? Cela permettra ensuite de nourrir la discussion. »