Nos amies – 2 – 11

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Co-corriger un texte écrit par un pair
  • Rédiger un fait divers en respectant les caractéristiques du genre
  • Réinvestir les savoirs grammaticaux relatifs à l’expression de la cause

Après ce passage par l’oralisationAvant de se lancer dans la rédaction d’un texte, il est utile de prévoir un passage par une production orale.
Certes, les paramètres entre la langue orale et la langue écrite sont différents. Toutefois, avoir au préalable, formulé à voix haute et de manière relativement spontanée ce l’on souhaite écrire permet aux élèves de construire du sens avant de se mettre à rédiger. Même en langue première, il est courant d’observer que des élèves qui écrivent des textes incompréhensibles arrivent à expliciter clairement leur propos lorsqu’ils sont invités à expliquer ce qu’ils veulent dire à l’oral. En ayant oralisé au préalable, on a déjà construit une trame et donc développé des compétences discursives. Par ailleurs on mobilise un lexique sur lequel on pourra s’appuyer lors de la tâche d’écriture.
 
LODOVICI-DAVID, C., BERGER, C. (2019). « L’oralisation d’un texte écrit au service d’une prise de conscience des spécificités de l’oral : un continuum pour travailler la compétence interactionnelle et la phonétique », Recherches en didactique des langues et des cultures, 16-1, https://doi.org/10.4000/rdlc.5919https://journals.openedition.org/rdlc/5919
MEDIONI, M.-A. (2018), « Oral et écrit en classe de langue étrangère », Journal de l’Alpha,  n° 211, https://www.lire-et-ecrire.be › ja211_p011_medioni.

— Myriam Denis
d’un récit co-construit, chaque élève est invité à raconter son histoire par écrit. Il s’agit là d’une production écrite intermédiaire.

Pour réaliser cette tâche, il doit être tenir compte du fait que son texte doit répondre aux questions propres au fait divers et exprimer une relation de cause – conséquence.

Une partie de la correction de chaque texte se fait par un pairFace à la production écrite, la correction repose souvent sur une relation unique, enseignant / élève. Or, afin de favoriser l’implication dans l’acte d’écriture, il peut être utile de diversifier les destinataires et d’amener les élèves à s’entraider et à se co-corriger. Le feed-back renvoyé par un autre élève permet à chacun de développer des compétences en changeant de rôle.  Ici chacun est producteur d’un texte et ensuite lecteur - correcteur d’un autre texte. D’autres modalités de correction peuvent également être mises en place pour renvoyer un feed-back aux élèves comme le montre notamment Martine Marquilló Larruy.
La co-correction porte uniquement sur les points vus dans la séquence.
 
Pour aller plus loin :
- MARQUILLO LARRUY, M. (2003). L'interprétation de l'erreur, Paris : Clé international.

— Myriam Denis
. Chaque texte est corrigé par un membre du trinôme (A corrige le texte de B qui corrige le texte de C, lequel corrige le texte de A) qui doit vérifier si le texte écrit comporte bien l’emploi de marqueurs de relation de cause à effet et si le texte répond bien aux questions propres au fait divers (Qui ?,  Quoi ?, Où ?, Quand ?).

Exemple de grille formativeLe fait de familiariser les élèves à des grilles d’évaluation est nécessaire afin que, progressivement, ils comprennent les exigences auxquelles ils seront confrontés dans leur apprentissage à venir. L’utilisation des grilles doit permettre un dialogue entre enseignants et élèves : les élèves s’approprient peu à peu les objectifs de l’apprentissage, l’enseignant régule sa pratique en fonction des résultats qu’il observe grâce aux grilles.
L’évaluation est ici formative, c'est-à-dire qu’elle opère en tant que guide pour l’élève afin de lui renvoyer ce qu’il a acquis et ce qu’il lui reste à acquérir. La grille permet également de rendre les critères d’évaluation transparents pour l’élève. En prenant connaissance d’indicateurs clairs, ce dernier pourra mieux répondre aux attentes mais aussi procéder à une forme d’autoévaluation.
 
Pour aller plus loin :
- MARQUILLO LARRUY, M. (2003). L'interprétation de l'erreur, Paris : Clé international.
- BARBÉ, L., DENIS, M., MELEBECK, M. (2024), Pistes pour une évaluation en DASPA, En lien avec les pistes de progression, Tihange : Éditions du CAF.

— Myriam Denis
que peut compléter l’élève qui renvoie un feed-back sur le texte d’un camarade.

Chaque texte, accompagné de la grille de correction de l’élève, est ensuite corrigé par l’enseignant.