Objet 2 – 5 – CO

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Confronter ses hypothèses avec les réponses récoltées
  • Être capable de s’exprimer à propos d’un objet et de son utilité
  • Rechercher des informations dans un document à partir de plusieurs écoutes suivies

Les As visionnent deux fois avec le son la première partie du documentLe document vidéo permet de relier l’écoute au visuel, puisque la bande sonore est associée à l’image. Une dimension supplémentaire peut dès lors être travaillée dans la classe : le repérage des aspects complémentaires entre les messages visuels et verbaux, c'est-à-dire que chaque canal apporte des informations un supplément d'informations par rapport à l'autre.
Le document présenté ici se caractérise par le fait que le canal sonore est dominant par rapport au canal visuel. S'appuyer sur les éléments visuels fournis, en l'occurrence l'expression du visage de la personne qui témoigne, les gestes, les objets montrés, permet d'orienter l'écoute dans la mesure où le non-verbal véhicule  des éléments permettant d'induire du sens et de se préparer à la réception des propos de ce témoin.
Pour aller plus loin :
- LANCIEN, Th., Le document vidéo en classe de langues, Paris, Clé International, 1993.
- LANCIEN, Th., De la vidéo à l'Internet : 80 activités thématiques, Paris, Hachette, 2004.

— Myriam Denis
(jusqu’à 1’36). En sous-groupes, ils sont invités à rechercher les réponses aux questions précédentes dans le document.

Pour réaliser cette activité, ils reçoivent quatre images et huit mots. Deux images représentent les situations décrites par M. Toukas et deux autres sont des intrus. Parmi les mots, il y a également plusieurs intrus. Les As sont invités à choisir les deux images qui représentent les situations décrites par M. Toukas et à y associer, pour chacune, deux mots entendus dans la vidéo.

Écoutez ce document deux fois. Pouvez-vous associer ce qui est dit avec deux images et avec les mots entendus dans la liste de mots proposée ?

Les huit mots sont les suivants :

La rivière Chanter Les cartes Le tableau
Des cigarettes La nourriture La pirogue Les livres

On vérifie les réponses par une deuxième écoute. L’enseignant propose ensuite de répondre aux deux questions initialement posées sur cet objet.

À partir cet exercice pouvez-vous trouver les réponses aux deux questions précédentes ?
     – À quoi sert cet objet ?
     – Qui l’utilise ?
Est-ce que les réponses correspondent à vos hypothèses ? Expliquez ce qui était juste et ce qui est différent.

Les As sont invités à confronter leurs hypothèses avec les réponses récoltées dans le film. Ils font part des similitudes ou des différences à l’ensemble de la classe.

L’enseignant amène ensuite les As à verbaliser leurs stratégies  L’échange se fait collectivement en groupe-classe.

Maintenant que vous avez entendu les paroles du donateur, comment faites-vous pour tenter de comprendre?

o   Je formule des hypothèses.

o   Je m’appuie sur ce que je vois (les gestes, les expressions du visage)

o   Je reconnais certains mots et je les associe aux mots que je ne connais pas pour comprendre le sens.

o   Je cherche à comprendre le sujet général même si je ne connais pas certains mots.

o   Je construis des images dans ma tête.

o   Je vérifie mes hypothèses.

Collectivement, les As continuent de compléter le référentiel de stratégiesEn construisant progressivement un référentiel de stratégies, les As développent peu à peu des solutions pour évaluer leurs difficultés lors de l'écoute de documents authentiques et de locuteurs francophones et ils identifient les moyens qui pourront les aider pour développer l'acuité auditive.

— Myriam Denis
. Les stratégies sont associées à un logo.

 

Pour comprendre une ou plusieurs personnes qui parlent :

 

Je m’appuie sur le sens globalS'appuyer sur la globalité du message permet d'appréhender celui-ci pour en comprendre d'abord les paramètres et répondre à des questions telles que : Qui parle ? À qui? Pourquoi? Où? Etc.
En réfléchissant à l'intérêt de cette stratégie, l'A - qui a tendance à cesser d'écouter dès qu'un mot n'est pas compris ou à avoir du mal à poursuivre l'écoute s'il perd un moment le fil - saisit l'importance de rester attentif à l'ensemble du document, même s'il ne comprend pas certains détails, et il prend conscience qu'il peut déjà dégager certaines informations générales sur l'échange.
Cette réflexion sur la compréhension globale favorise également l'acceptation de l'écoute par les As.

— Myriam Denis

 

Je reconnais des mots que je connais et je les associe au sens globalMobiliser des connaissances initiales  est un processus inhérent à tout apprentissage. Lors de l'écoute, les As peuvent notamment s'appuyer sur des mots qu'ils reconnaissent parce qu'ils sont proches de mots de leur langue ou d'une langue tierce (mots transparents) ou parce que ces mots ont déjà été rencontrés. Ces mots reconnus soutiennent son écoute, lui donnent des indices.
L'A doit prendre conscience que s'appuyer sur ces connaissances et cette compréhension très locale prend du sens si on relie ces mots à la compréhension globale du document.  Les mots connus sont ainsi intégrés dans un réseau de sens, si l'A établit des liens entre les informations locales et globales.

 

Je construis des images de la situation dans ma têteSe donner des images mentales pour soutenir sa compréhension est nécessaire si l'on est face à un document sans beaucoup d'illustrations.
C'est une stratégie dont les As comprendront l'utilité si le discours comprend des descriptions de lieux, de personnes, d'actions ou d'objets. De cette manière, les As se construisent un cadre concret dans le lequel ils visualisent l'échange des intervenants.

— Myriam Denis

 

Je vérifie mes hypothèsesVérifier ses hypothèses se fait en lien avec l'émission des hypothèses émises avant l'écoute. Les hypothèses énoncées au préalable sont reprises et vérifier. Cette étape est parfois oubliée. Or il importe que les As aient la possibilité de mettre en parallèle leurs prédictions avec les informations réellement récoltées à l'écoute du document.  Confirmer ou invalider les hypothèses permet  de maintenir l'intérêt pour l'écoute et de reformuler de nouvelles hypothèses pour la suite de l'écoute.

— Myriam Denis

 

Supports didactiques

  • Les photos
  • Les mots