Objet – 2 – 5 – PO

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Verbaliser ses stratégies

L’enseignant amène les As à verbaliser leurs stratégiesLa compétence de la compréhension de l'oral est certes la plus difficile à acquérir, mais la plus indispensable. "Écouter" est une activité cognitive qui suppose que l'on décode les sons et leur enchainement dans la chaine parlée de manière consciente en leur conférant du sens. Introduire une pédagogie de l'écoute pour apprivoiser l'oreille et favoriser le temps d'exposition à la langue étrangère et aux différents types de discours sont nécessaires dès les débuts de l'apprentissage, même si l'accès au sens n'est que partiel. Varier les situations d'écoute aidera les As à  développer  leurs capacités en réception orale. Chaque écoute doit être orientée via des activités de repérage spécifiques pour aider l'A à peu à peu construire le sens.
L'apprenant, qui tente de comprendre, prélève les indices dans le document sonore, il s'appuie sur le contexte, formule des hypothèses, établit des liens avec ses acquis antérieurs, repère des mots connus, puis, au fil des écoutes, il infère et interprète. L'aider à prendre conscience de ces différents processus et à les verbaliser lui permettra de, progressivement, mettre en place des stratégies appropriées. Évaluer ses propres comportements d’auditeur le conduira à pratiquer une écoute active, à rechercher de nouvelles stratégies d’écoute, à changer de procédure, bref, à développer une écoute plus consciente.
Demander aux As de réfléchir sur les stratégies qu'ils utilisent pour peu à peu comprendre un document sonore va leur permettre de développer la métacognition, laquelle les aidera à prendre en charge leur apprentissage de manière autonome et à développer de nouvelles attitudes  face aux objets d'apprentissage et dans leurs interactions sociales avec des francophones.
Pour aller plus loin :
- DUMAIS C., L'enseignement explicite des stratégies d'écoute, Québec français, n° 164, 2012.
- CORNAIRE, C., L’apprentissage de l’oral, Paris, Clé international, 1998.
- CYR, P., Les stratégies d’apprentissage, Paris, Clé international, 1998.
- LOTHE, E., Enseigner l’oral en interaction, Paris : Hachette, 1995.
- DENIS, M., "De l'utilisation du document authentique en classe de FLE", Revue de Phonétique Appliquée, 111, Didier Érudition - CIPA, Paris, Mons, 1994, 91-108.
- DENIS, M., "Méthodologie de la compréhension orale dans quelques manuels de FLE", Français 2000, 151/152, Bruxelles, 1996, 4-20.
- DENIS, M., "Formes de progression liées à l'emploi du document authentique en français langue étrangère ou seconde", Lettre de l'A.T.P.F., Bulletin de l'association tunisienne pour la pédagogie du français, 7, Le Bardo, 1996, 33-39.
- GREMMO, M.-J.; HOLEC, H., "La compréhension orale : un processus et un comportement" in Le Français dans le Monde, série « Recherches et Applications », février-mars 1990, pp. 30-40
- https://www.verbotonale-phonetique.com/lecoute-strategique-l2/

— Myriam Denis
en leur posant des questions.

Quels sont les éléments qui vous aident à faire vos hypothèses ?

Sur les photos uniquement

Dans le film

– À quoi sert-il ?

– Qui l’utilise ?

– À quoi sert-il ?

– Qui l’utilise ?

Les réponses attendues peuvent être :

Sur les photos uniquement

Dans le film

– les pieds de l’objet

– la matière

– le tissu sur l’objet

– la forme de l’objet

– la couleur des mains

– les gestes de la personne

– la manipulation de l’objet

– le fait qu’il s’assied

 

Les As analysent ensuite avec le formateur les techniques qu’ils ont utilisées pour faire l’activité.

Comment avez-vous fait pour remplir les deux colonnes ?

  • J’ai regardé l’objet
  • J’ai regardé les gestes du personnage
  • J’ai imaginé à quoi sert l’objet, c’est-à-dire que j’ai formulé des hypothèses

Les As complètent, avec l’aide de l’enseignant, le panneau reprenant les stratégiesEn construisant progressivement un référentiel de stratégies, les As développent peu à peu des solutions pour évaluer leurs difficultés lors de l'écoute de documents authentiques et de locuteurs francophones et ils identifient les moyens qui pourront les aider pour développer l'acuité auditive.

— Myriam Denis
.

Pour comprendre une ou plusieurs personnes qui parlent :

  • J’émets des hypothèsesL'émission d'hypothèses avant l'écoute d'un document sonore permet de mobiliser l'attention des As en éveillant leur curiosité.  En anticipant, on dirige son attention vers l'émetteur et le contenu du document et, lors de l'écoute, on oriente son écoute en fonction des hypothèses émises avant l'écoute. Les photographies issues du document  servent d'indices pour formuler ces hypothèses et entrer plus facilement dans le document sonore. Prendre conscience de cette stratégie montre aux As l'importance de se préparer à l'écoute et de développer un horizon d'attentes qui les aidera à rester davantage concentrés lors de l'écoute.

    — Myriam Denis

  • Je vois les images de la situation dans la réalité ou dans ma têteSe donner des images mentales pour soutenir sa compréhension est nécessaire si l'on est face à un document sans beaucoup d'illustrations.
    C'est une stratégie dont les As comprendront l'utilité si le discours comprend des descriptions de lieux, de personnes, d'actions ou d'objets. De cette manière, les As se construisent un cadre concret dans le lequel ils visualisent l'échange des intervenants. Ici, l'image situationnelle est fournie : aux As de l'associer au document. Plus tard dans l'apprentissage, cette image ne sera plus nécessaire et on pourra rappeler aux As l'importance de se créer cette image mentale pour accéder au sens.

    — Myriam Denis