Objet – 2 -8 – PO

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Confronter et analyser ses stratégies
  • Verbaliser ses stratégies

L’enseignant amène les As à verbaliser leurs stratégies en leur posant des questions. L’échange se fait collectivement en groupe-classe.

Doit-on connaitre tous les mots pour comprendre une personne qui parle?

o   Oui

o   Non

Pourquoi?

Pour comprendre certains mots, nous avons plusieurs techniques. Reliez chaque exemple à la technique correcte.

 

1)      Je relie les mots nouveaux aux idées présentées dans le documentCette stratégie permet de prendre conscience  des liens présents au sein du discours et de reconstruire la logique dans le propos du locuteur.
— Myriam Denis

.

a)      Par exemple, le mot siège est répété et utilisé pour désigner l’objet.
2)      Je cherche d’abord le sens global.

b)      Par exemple, je comprends que les femmes cuisent les aliments dans un récipient. Je comprends le mot marmite parce que je comprends l’idée de ce passage.
3)      Je fais appel à ce que je connaisMobiliser les connaissances référentielles et encyclopédiques des As aide à construire le sens. On intègre la nouvelle information en la mettant lien avec ce que l'on connait sur le sujet.

En mobilisant ses connaissances, l'A comprend qu'il peut tirer parti de celles-ci pour intégrer de nouvelles informations aussi valider et renforcer ses connaissances.
— Myriam Denis

.

c)       Par exemple, je comprends le mot pagayer grâce au mime de M. Toukas.
4)      J’observe la personne qui parle : son expression et ses gestesObserver son interlocuteur quand il parle permet de prélever des indices : la gestuelle, les mimiques, le regard sont porteurs d'un sens qui accompagne le verbal.  Il s'agit d'une stratégie spontanée dont les As sont généralement conscients.

Toutefois, certains gestes ou mimiques  peuvent varier et véhiculer des sens différents selon les cultures : regarder dans les yeux constitue un affront dans certaines cultures, le geste des mains qui signifie avoir peur dans le monde francophone indique qu'il y a beaucoup de monde dans le monde hispanophone. Des dimensions personnelles jouent aussi sur la part du non-verbal dans le message.
.

d)      Par exemple, je comprends que l’on parle de se trouver sur un bateau.
5)      J’entends qu’un mot est répété plusieurs fois et qu’il est très utile pour comprendre le sensCertains mots plusieurs fois répétés dans un document indiquent que ces mots peuvent constituer des mots clés, surtout si le document est un document contenant peu d'images comme c'est le cas ici.

Les mots répétés sont donc des indices qu'il faut relier au sens global pour progressivement construire le sens.
— Myriam Denis

.

e)      Par exemple, j’ai certaines connaissances sur l’Afrique. J’ai déjà vu des pirogues et je comprends ainsi le mot.

 

Discutez avec votre enseignant. Utilisez-vous ces techniques lorsque vous écoutez quelqu’un qui parle en français? Pourquoi?

Corrigé : 1.b – 2.d – 3.e – 4.c – 5.a

 

Le panneau est ensuite complété avec les deux nouvelles stratégies vues dans cette activité.

Pour comprendre une ou plusieurs personnes qui parlent :

Je m’appuie sur un mot répété 

Je fais appel à ce que je connais

 

 

 

Supports didactiques

  • Les différentes techniques