Passé – 2 – Activité 6

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Distinguer les emplois de l'imparfait et du passé composé
  • Nommer les étapes d'un récit en trois temps
  • Repérer et relier des marqueurs temporels et des temps verbaux aux étapes d'un récit

Les As sont divisés en sous-groupes ; l’enseignant veille à obtenir six groupes dans la classe. Il demande aux As de placer les étiquettes suivantes dans la ligne du temps : maintenant, avant, tout à coup.

Tout à coup
Maintenant Avant

Le corrigé est affiché en grand dans la classe.

L’enseignant invite les As à observer que lorsque l’on représente le temps, on classe les informations dans un certain ordre : les faits les plus anciens à gauche sur la flèche  et les plus récents à droite. Il fait également remarquer que le futur se trouve à droite en dehors de la flèche.

 

L’enseignant propose à chaque groupe un des textes travaillés précédemment (act. 4 et act. 6). Les As sont invités à repérer les formulations qui situent les actions dans le temps et à les placer sous leur ligne du temps. Par exemple,

Avant

Hier

Le jour de mon arrivée

L’an dernier

Tout à coup

Quand je suis sorti

Aujourd’hui

Maintenant

Aujourd’hui

 

L’ensemble des apports de chaque groupe est placés sur un panneau pour toute la classe.

 

Les As sont ensuite invités à placer, sur cette même ligne, les éléments décrits et les actions faites par les personnages. Peuvent être uniquement retenus les éléments qui résument la situation. Par exemple,

Je vivais dans une grande maison

Je prenais un café

Il faisait froid

J’ai fait la connaissance d’un jeune homme

Une jeune femme s’est approchée de moi

J’ai glissé et je suis tombé

Noux vivons dans un petit appartement

J’attends qu’elle passe dans la rue

Je fais attention

 

À l’issue de ce travail, on peut amener les As à observer à quoi correspond chaque partie et à construire une synthèse provisoire sur l’emploi des temps verbaux et sur la ligne du tempsL'apprenant endosse ici un rôle d'enquêteur en cherchant des indices au sein du texte et des phrases, et du sens que ces dernières revêtent dans ce contexte.
Le rôle de l'enseignant est de guider les apprenants pour les amener à ajuster leur compréhension de ces textes et de ces phrases et à en dégager l'intention signifiante.  Il aide les As à formuler leur résultat, lequel devra être considéré comme provisoire. En effet, la compréhension de ces mêmes structures pourra être complétés, plus tard, par d'autres emplois observés dans un autre contexte.
Ce type de démarche relève d'une réflexion collective et donc sociocognitive et d'une approche de la langue épilinguistique, c'est-à-dire d'une analyse de la langue basée sur une connaissance intuitive de la langue qui se construit au fil de sa pratique.
Pour aller plus loin :
- PORTINE, H., « La conceptualisation grammaticale : entre grammaire artificielle et grammaire mentale », Recherches en didactique des langues et des cultures [En ligne], 15-1 | 2018, mis en ligne le 02 janvier 2018. http://journals.openedition.org/rdlc/2662 ; DOI : https://doi.org/10.4000/rdlc.2662
- de SALINS, G.-D., Grammaire pour l'enseignement / apprentissage du FLE, Paris, Didier/Hatier, 1996.
- POISSON-QUINTON, S., MIMRAN, R., MALHÉO-LE COADIC, M., Grammaire expliquée du français ; Niveau intermédiaire, Paris, Clé International, 2002.

 

— Myriam Denis
. Si les As connaissent les noms des temps verbaux, on peut les ajouter. Sinon, on fait juste remarquer la différence de sonorités entre les formes. Par exemple,

Avant

le décor – la situation de départ

Imparfait (ou formes en /aisait…)

Tout à coup

une rupture – une modication – un évenement particulier

Passé composé (ou j’ai  / je suis + action)

Maintenant

le résultat de cette modification – la situation actuelle

Présent

 

Le recours à la ligne du temps qui suit pourra, par la suite, servir d’outil de rappel pour la compréhension de nouveaux documents et/ou la construction des productions attendues.

Supports didactiques

  • Lignes du temps
  • Synthèse