Portraits-1-5

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Se décrire façon poétique

L’enseignant explique que nous pouvons utiliser plusieurs moyens expressifs pour parler de nous-mêmes, pour faire notre autoportrait. Après l’autoportrait oral d’Ismaël dans l’activité 3, et les portraits photos de l’activité 4, nous écouterons et nous verrons des portraits différents. Le premier est chanté.

Nous regardons la vidéo de la chanson avec la classe.

Ensuite, nous l’écoutons en ayant devant nous les trois premières strophes.

Les questions que nous posons aux élèves pour exploiter la chanson :

  • Pourquoi cette chanson est-elle un autoportrait.
  • Quelles en sont les caractéristiques ?
  • Quelles sont les différences avec l’autoportrait d’Ismaël ?
  • Comment la fille se décrit-elle ? Pouvez-vous trouver les mots dans le texte qui la caractérisent ?

A partir cette dernière question, les élèves en groupe (et avec l’aide de l’enseignant s’il le faut) trouvent et remplacent les adjectifs dans la chanson avec leurs propres adjectifs utilisés lors de la première activité de l’acrostiche ou des adjectifs du mur de mots. Ensuite, ils peuvent lire (ou chanter) ce qu’ils ont écrit devant la classe (cette lecture est facultative et volontaire).

Selon le groupe, nous pouvons aller plus loin dans l’analyse et la compréhension de la chanson.

Je suis liquide

Non, je ne suis pas forte, mais
Je ne veux pas qu’on me porte
Non, je ne suis pas forte, mais
Je ne veux pas qu’on m’escorte
Non, je ne suis pas forte, mais
Jamais ne m’arrêterai

Non, je ne suis pas grande, mais
Je ne veux pas qu’on m’attende
Non, je ne suis pas grande, mais
Je voudrais bien qu’on m’entende
Non, je ne suis pas grande, mais
Jamais ne m’allongerai

Non, je ne suis pas solide
Ça c’est la nature qui décide
Non, je ne suis pas solide
Je suis cassable, je suis passable
Je suis liquide
Non, je ne suis pas belle, mais
Je ne veux pas qu’on me le rappelle
Non, je ne suis pas belle, mais
Ça dépend à quelle échelle
Non, je ne suis pas belle, mais
Tout arrive on sait jamais