Poucet – activité 21

Télécharger l’activité

Objectifs

  • émettre des hypothèses sur la fin du conte
  • S'imprégner d'un texte via un bain de langue
  • Vérifier ses hypothèses

Les As sont à nouveau invités à faire des hypothèses, cette fois sans images, sur la suite du récit. Ils se regroupent par trois et doivent ensuite présenter une trame cohérente à l’ensemble du groupe.

Les As doivent ensuite comparer leurs hypothèses avec la dernière image.

 

L’ensemble du conte est ensuite écouté et, après l’écoute, on vérifie les hypothèses des As.

 

 

Un bucheron et sa femme, très pauvres, n’ont plus d’argent pour nourrir leurs sept garçons. Un soir, pendant que les enfants dorment, le père dit à sa femme : « Tu vois bien que nous ne pouvons plus nourrir nos enfants, nous allons les perdre dans la forêt. » Les parents sont très malheureux, mais ils ne veulent pas voir leurs enfants mourir de faim. Le plus petit des enfants, âgé de sept ans, est caché dans la pièce et il entend la conversation de ses parents.

Très tôt le lendemain, l’enfant va à la rivière, il remplit ses poches de cailloux blancs et il rentre à la maison. Puis les parents emmènent leurs garçons dans la forêt. Sur le chemin, le petit garçon, qu’on appelle Petit Poucet, sème les cailloux blancs.

Pendant que les enfants ramassent du bois, les parents les abandonnent et rentrent chez eux. Mais le Petit Poucet et ses frères retrouvent le chemin de la maison en suivant les petits cailloux blancs.

Les parents sont très heureux de les revoir car, entretemps, le seigneur du village a remboursé aux bucherons l’argent qu’il leur devait. Et les parents peuvent enfin nourrir leurs enfants. Les enfants se mettent donc à table.

Mais l’argent manque à nouveau et les parents décident de les emmener dans la forêt pour les perdre une nouvelle fois. Cette fois, ils ferment la porte de la maison et le Petit Poucet ne peut pas prendre de cailloux dans ses poches. Sur le chemin, le Petit Poucet laisse tomber des petits morceaux du pain que leur mère leur a donnés à lui et à ses frères, mais les oiseaux mangent le pain. 

Les parents abandonnent à nouveau leurs enfants.  C’est ainsi que les sept frères se retrouvent perdus dans un lieu sombre de la forêt.

Ils cherchent leur chemin et, à un moment donné, ils arrivent devant une chaumière et demandent à loger dans cette maison.

La femme habitant dans cette chaumière leur dit de ne pas entrer parce que son mari est un ogre qui mange les petits enfants. Mais le Petit Poucet insiste pour entrer dans la maison avec ses frères, parce qu’il a peur des loups de la forêt.

Le soir, la femme cache les garçons sous un lit mais, quand il rentre, son mari, l’ogre, découvre la cachette des jeunes enfants. Heureusement, la femme réussit à convaincre son mari de manger les garçons le lendemain. Les garçons sont ensuite couchés dans la chambre des sept filles de l’ogre. Mais, quand tous les enfants dorment, le Petit Poucet échange son bonnet et celui de ses frères contre les couronnes d’or des filles de l’ogre.

Pendant la nuit, l’ogre se réveille. Il a très faim. Il entre dans la chambre des enfants. Il reconnait les bonnets et pense que ce sont les sept garçons. Il mange ainsi ses propres filles.

L’ogre retourne se coucher et les petits garçons s’enfuient.  Quand il se réveille, l’ogre, très en colère, part à leur recherche. Avant de partir, il a mis ses bottes magiques de sept lieues.

Mais, en chemin, il est fatigué, il s’assied sur une pierre et s’endort. Pendant que ses six frères rentrent à la maison, le Petit Poucet enlève les bottes de l’ogre, il les met aux pieds et il court ainsi jusqu’à la chaumière de l’ogre. Quand il arrive, il demande à la femme de l’ogre de l’or et de l’argent. La femme lui donne ce qu’il demande.

Le Petit Poucet retourne chez ses parents avec tout cet argent. Et maintenant, toute la famille est réunie et est devenue très riche.

Bien plus tard, le Petit Poucet deviendra le messager du roi.

 

 

Supports didactiques