Quand j’étais enfant – 1 – 19 – CE

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Identifier la fonction d'un document en fonction du paratexte
  • repérer localement des éléments qui permettent d'identifier le genre du texte

L’enseignant invite les As à découvrir un texte issu de la presse. Il fait d’abord observer le paratexteÊtre confronté à un texte en langue étrangère, c'est d'abord faire face à une image. Un texte à visée informative est composé d'éléments plurigraphiques divers : différentes taille de police, épaisseur ou inclinaison de certains caractères, présence de photos et ou de schémas, découpage en paragraphes, intertitres et ou titre de rubrique, chapeau, source...
Par une lecture balayage, les As peuvent déjà prélever toute une série d'informations qui vont orienter leur lecture. Par conséquent, l'observation du paratexte constitue une stratégie incontournable pour entrer dans la lecture d'un texte. Prélever des informations à partir du paratexte montre aux As que la lecture n'est pas un processus linéaire : en survolant le texte, le lecteur peut déjà identifier le genre du texte, la thématique et la source.
Pour aller plus loin :
- ADAMS, G., DAVISTER, J., DENYER, M., Lisons futé. Stratégies de lecture, Bruxelles, De Boeck, 1998.
- CORNAIRE, C., Le point sur la lecture, Didactique des langues étrangères, Paris, CLE International, 1999.
- CAVALLI, M., Lire - Balayage, repérage, formulation d'hypothèse, Paris, Éd. Hachette, 2000.
- ABDALLAH-PRETCEILLE, M. (dir.), Maitriser les écrits du quotidien, Paris, Ed. Retz, 2005.
- DENIS, M., "Les stratégies de lecture du texte documentaire", Caractères, n° 45, Association belge pour la lecture (ABLF), Seilles, juin 2013, 35-58.
- DENIS, M., "L'entrée dans la langue écrite en FLE: des stratégies d'écoute aux stratégies de lecture des textes fonctionnels ", Caractères, n° 45, Association belge pour la lecture (ABLF), Seilles, juin 2013, 20-34.

— Myriam Denis
.

Regardez le texte. Qu’est-ce que c’est comme texte ? Où peut-on trouver ce texte ?
Réponse attendue : Un article. On peut le trouver dans le journal ou sur Internet.

– Avant de lire le texte, observez-le et dites de quoi il parle.
❏ Des vacances des Belges en 2010
❏ Des familles belges aujourd’hui
❏ Des vacances des Belges dans les années 1950
❏ Des vacances des Belges cette année

– Quand a été écrit l’article ?
❏ En 1960
❏ En 2010
❏ En 2018

L’enseignant peut demander aux As de verbaliser la manière dont ils ont trouvé les réponses à ces deux questions. Ils pourront alors prendre conscience de l’importance et de l’utilité du paratexte.

Voyage

Comment les Belges passent-ils leurs vacances aujourd’hui ?

À l’occasion du salon des vacances, nous avons interrogé la population belge sur ses habitudes de vacances depuis l’enfance. Les habitudes des Belges ont changé depuis 60 ans : ils partent plus, vont plus loin, voyagent moins en famille, ont de nouvelles activités et logent à l’hôtel.

En 1960, 34% des Belges partaient en vacances ; en 2010, ils sont 53%, autrement dit un Belge sur deux.

Plus de la moitié des Belges (55%) restait en Belgique en 1960. Aujourd’hui, ils sont seulement 20 % à rester en Belgique. Les pays proches de la Belgique sont les destinations privilégiées (France, Espagne, Italie …). Depuis les années 1990, beaucoup de Belges se rendent dans des pays lointains : aux Etats-Unis, en Thaïlande, au Mexique, en Chine…

Dans les années 60, le Belge voyageait plutôt avec sa famille (83%). Seulement 6% des Belges partaient avec leurs amis et 3% seuls. Aujourd’hui, le Belge part encore majoritairement avec sa famille (64%), mais il apprécie aussi partir avec des amis (23%) ou seul (9%).

Dans les années 60, les Belges allaient peu au restaurant, ils faisaient du sport, du vélo ou de la marche. En 2010, la majorité des Belges aiment surtout se reposer (59%), faire des visites culturelles (27%) et découvrir la gastronomie des pays visités (14%).

Enfin, le logement privilégié n’est plus le même. Dans les années 60, les Belges préféraient les locations de vacances ou le camping, et seul un Belge sur quatre logeait à l’hôtel. Aujourd’hui, un vacancier belge sur deux choisit l’hôtel.

D’après L’avenir, 2010

Supports didactiques

  • Artice de presse