Quand j’étais enfant – 1 – 26 – PO-CE

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Relier la mémorisation du texte et sa transcription écrite

Les As récitent à nouveau le texte qu’ils ont mémoriséRevenir à une activité travaillée plus tôt dans la séquence permet de remobiliser des apprentissages encore fragiles dans une perspective de renforcement et de réemploi dans la tâche finale.

Les études issues des neurosciences cognitives indiquent que des reprises d’apprentissages expansées dans le temps, c’est-à-dire des apprentissages travaillés de façon active sur un laps de temps étiré, s’ancrent davantage en profondeur en mémoire à long terme que des apprentissages réalisés de façon ramassée dans le temps. Ce temps expansé des apprentissages permet une meilleure consolidation de ceux-ci. Ainsi, la réactivation régulière des savoirs est nécessaire pour les rendre aisément disponibles.
Pour aller plus loin :
Berthier, J.-L., Borst, G. ; Desnos, M. et Guilleray, M. (2018). Les neurosciences cognitives dans la classe. Guide pour expérimenter et adapter ses pratiques pédagogiques. Paris : ESF, Sciences humaines.
— Nathalie Genard

lors de l’activité 17. Par groupe, les As sont invités à remettre dans l’ordre les bandelettes reprenant la transcription du texte qu’ils ont mémorisé.

Le texte sera affiché dans la classe et servira de référentiel pour la tâche finale.