Quand j’étais enfant – 1 – 8 – CO 4 + 5

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Associer des illustrations et des unités de sens entendues
  • Être capable de comprendre le sens global de la chanson
  • Se familiariser avec les nouveaux mots de vocabulaire

Avant d’entrer dans l’activité, les As observent les images et discutent entre eux sur ce qu’ils voient, sur ce que ces images évoque pour eux. L’enseignant peut ainsi observer s’ils établissent un lien avec la chanson.

Tout en écoutant la chanson, les As sont invités à remettre dans l’ordre, en sous-groupes, ces imagesLes images dessinées correspondent à une interprétation faite par l'illustrateur d'un texte donné.  Les images présentées ici sont situationnelles : elles mettent en scène des situations décrites dans le document et peuvent faire l'objet de diverses interprétations. Leur richesse donne à l'apprenant la possibilité de se projeter plus aisément et de développer une expression plus élaborée.
Mais les images véhiculent aussi des connotations culturelles qu'il convient de décrypter avec les As.  Des allusions à des images plus anciennes, issues du patrimoine culturel - telles des images issue d'un imaginaire véhiculé par la publicité et le cinéma (ici, l'image de la deux chevaux) - susciteront une connivence pour le natif mais ne seront pas perçues par l'A allophone. Comme le dit A. Pauzet (2004, 137) "Élargir le stock de références iconiques de nos apprenants, c’est leur permettre d’accéder à cette langue étrangère que parle l’image et révéler l’imaginaire collectif véhiculé par les représentations artistiques."
En classe de FLE, les images servent  à la fois à manifester sa compréhension mais aussi à développer l'expression, ce qui est fait à partir du corpus présenté ici. Les images sont propices à un travail en petits groupes car elles permettent un engagement plus important des As dans l'activité et une écoute des interprétations des pairs.
Illustrations réalisées par l'illustrateur Olivier Spinewine.
Pour aller plus loin :
- MULLER, C., L’image en didactique des langues et des cultures : une thématique de recherche ancienne remise au goût du jour, Synergies Portugal n° 2 - 2014 p. 119-130.
- PAUZET, A. « Représentations picturales et imaginaire collectif ». Études de linguistique appliquée, n° 138, 2004, p. 137-151.

— Myriam Denis
représentant la trame de la chanson, c’est-à-dire les éléments tels qu’ils apparaissent dans le déroulement de la chanson. Ce sont principalement les activités relatées par le narrateur qui sont illustrées. Avant de réécouter la chanson afin de procéder à la correction, le professeur peut proposer à chaque groupe d’envoyer un émissaire dans un autre groupe pour voir le classement proposé. Certains éléments se répétant, plusieurs ordres sont possibles. En fonction du groupe et des difficultés observées, l’enseignant peut proposer un nombre limité d’images.

Lors de la correction, l’enseignant s’arrête sur chaque partie et, si nécessaire, reformule le texte avec d’autres mots pour faire comprendre le sens global de chaque partie. La correction se fait de manière collective en affichant les illustrations au tableau. Un élève vient placer une image au tableau et ainsi de suite. Pour chaque image, on demandera à un élève d’un groupe différent de faire une proposition. On procède de cette manière jusqu’à ce que toutes les illustrations soient affichées.

Supports didactiques