Comprendre

Descriptif

Dans cette deuxième séquence du module, les élèves vont être invités à se mettre dans le peau de scientifiques qui veulent percer le mystère d’un phénomène qui rythme la vie de chacun d’entre nous: le lever et le coucher du soleil, l’alternance du jour et de la nuit. Pour cela, ils seront amenés à faire l’état des lieux de leurs connaissances initiales (issues de leur expérience ou de leur culture scientifique), à se questionner et à s’informer. Ils devront aussi collaborer pour comprendre, car les documents mis à leur disposition sont des documents authentiques (tels qu’ils pourraient en trouver sur internet) et non didactisés. Prêts à relever le défi?

  • Public

    Adolescents , Adultes
  • Niveau

    A.2.2 , B.1.1
  • Activités

    4
  • Tâche finale

    Au terme de la séquence, les élèves seront invités à expliquer à leurs pairs le phénomène du lever et du coucher du soleil.
  • Objectifs généraux

    • Distinguer connaissances expérientielles et culturelles
    • Mobiliser ses connaissances sur le sujet
    • S'approprier de l'information à partir d'un texte numérique
    • S'approprier de l'information à partir d'une capsule-vidéo
    • Collaborer pour comprendre
    • Reformuler oralement une information pour ses pairs

Tableau de contenus

Composantes linguistiques

  • Le vocabulaire géographique
  • Les questions

Actes de paroles

  • Utiliser le vocabulaire scientifique
  • Formuler des questions sur un phénomène scientifique
  • Reformuler oralement une information pour ses pairs

Genres discursifs

  • Le texte informatif numérique
  • La capsule-vidéo informative

Composantes socioculturelles

  • L'utilisation d'internet comme source d'information
  • Collaborer pour comprendre

Compétences en réception, production et interaction

Prérequis

Crédits

Projet FRHE « Outils axés sur la langue de scolarisation à destination des enseignants de FLE en DASPA »

© Pixabay pour les illustrations de la séquence.

Auteures de la séquence :  Cécile Hayez et Aphrodite Maravelaki.

Déroulement

  • Cette séquence contient
    4 activités

Activité 1

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Distinguer connaissances expérientielles et culturelles
  • Mobiliser ses connaissances sur un sujet
  1. L’enseignant commence par mettre les élèves dans la posture de scientifiques: « Vous êtes des scientifiques. La première chose que l’on fait, en tant que scientifique, par rapport à un phénomène que l’on veut comprendre, c’est de faire un état des lieux des connaissances que nous avons sur le sujet.Quelles sont vos connaissances sur cette question ? »
    Les élèves formulent, d’abord individuellement à l’écrit, et puis en collectif oral leurs connaissances sur le sujet. L’enseignant écrit toutes les informations au tableau en reprenant les mots utilisés par les élèves.
  2. Dans un tableau en deux colonnes, on va séparer :
    • les connaissances issues de l’expérience personnelle
    • les connaissances issues de la culture scientifique (>>> c’est la terre qui bouge)

Pour aider les élèves à identifier le statut des connaissances, l’enseignant leur demande d’où leur vient cette connaissance (l’ont-ils personnellement vécue? l’ont-ils lue? entendue? où l’ont-ils lue ou entendue?…?).

L’enseignant écrit au tableau les mots utilisés par les élèves. Concernant les différences lexicales entre le langage usuel et le langage scientifique, on les abordera plus tard. A cette étape-ci, l’enseignant peut se limiter à dire que, dans le langage scientifique, le fait que la terre « tourne », on appelle ça la « révolution » de la terre ou sa « rotation ».

3. L’enseignant fait émerger un conflit cognitif entre notre perception du phénomène (on a l’impression que c’est le soleil qui bouge. Cela se traduit dans le langage: « le soleil se lève », « le soleil se couche »…) et les connaissances scientifiques que nous possédons (la terre tourne autour du soleil). Parfois, nos sens nous trompent, c’est ce qu’on appelle un « biais cognitif ».

Activité 2

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Formuler des questions sur un phénomène scientifique

Après avoir mobilisé les connaissances expérientielles et culturelles des élèves, l’enseignant explique aux élèves que les scientifiques, après avoir fait un état des lieux des connaissances sur un sujet, vont formuler des questions. C’est pourquoi il leur propose de formuler des questions qu’ils se posent concernant le lever et le coucher du soleil (ce qu’ils aimeraient apprendre, ce qu’ils aimeraient comprendre, ce qu’ils aimeraient vérifier). Il leur donne des gabarits de phrases :

    1. « J’aimerais savoir si… », « Je me demande si… » (>>> formulation d’hypothèses scientifiques à vérifier)
    2. « J’aimerais comprendre pourquoi… », « Je me demande pourquoi… », « J’aimerais savoir pourquoi… » (>>> recherche d’explications causales)
    3. « J’aimerais comprendre comment… », « Je me demande comment… », « J’aimerais savoir comment…) (>>> recherche des liens, des enchainements, des séquences, des mécanismes)

Ces gabarits peuvent être écrits au centre d’affiches et les élèves viennent écrire leurs questions. Ensuite, on les lit à voix haute et chaque élève choisit la ou les questions à laquelle ou auxquelles il souhaite le plus trouver une réponse.

Supports didactiques

  • Gabarits syntaxiques

Inscription / connexion

Connectez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits

Mot de passe oublié

Inscrivez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits.

Les données recueillies ne seront pas partagées à des tiers et ne seront utilisées que dans le cadre FER.

Téléchargements

Connectez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits

Mot de passe oublié

Inscrivez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits.

Les données recueillies ne seront pas partagées à des tiers et ne seront utilisées que dans le cadre FER.

Retours d'expérience