Lisons et échangeons

Descriptif

Cette séquence de lecture interactive se base sur le modèle de la lecture à voix haute (par l’enseignant) avec conversation : l’enseignant lit à voix haute une histoire et les élèves sont rassemblés autour de lui. On discute, on interagit à propos de l’histoire. Cela permet de développer la réflexion collective des élèves sur le texte et la compréhension approfondie (inférences de haut niveau, même pour les élèves pour qui le décodage n’est pas encore acquis).

Comment l’enseignant prépare-t-il une lecture à voix haute ?

  • Il prend connaissance de l’album.
  • Il identifie des endroits stratégiques où il va suspendre la lecture et note des pistes de discussion possibles à ces endroits-là (par exemple, des questions qu’il pourrait poser aux élèves). A chaque endroit stratégique, il peut également inviter les élèves à revenir sur les questions formulées durant la prélecture (Séquence 1 – activité 1) ou sur les hypothèses formulées par rapport aux mots (Séquence 1 – activité 2).

Idéalement, chaque activité doit être réalisée 1 fois par semaine, durant 30 minutes. Plus les élèves seront familiers de ce genre d’activité, plus l’enseignant pourra se mettre en retrait, sortir du cercle et transférer la responsabilité et l’animation des discussions aux élèves.

  • Public

    Adolescents
  • Niveau

    B.1.1
  • Activités

    13
  • Tâche finale

    La tâche finale de cette séquence correspond à la séquence 3: Prolongeons notre lecture.
  • Objectifs généraux

    • Manifester sa compréhension d'un album-jeunesse en interagissant oralement avec ses pairs

Tableau de contenus

Composantes linguistiques

  • Les questions
  • Les verbes de pensée à l'indicatif présent
  • Le vocabulaire connotatif et dénotatif
  • Le lexique des droits et des devoirs
  • Le lexique des relations sociopolitiques
  • Le lexique des migrations

Actes de paroles

  • Poser des questions
  • Émettre des hypothèses
  • Exprimer oralement sa compréhension de l'histoire

Genres discursifs

  • La lecture oralisée
  • La discussion entre pairs
  • Le jeu de rôles

Composantes socioculturelles

  • Les pratiques de coconstruction du sens
  • Le rôle de l'oral dans la compréhension en lecture
  • L'album jeunesse comme support d'apprentissage

Compétences en réception, production et interaction

Prérequis

  • Séquence 1 "Parlons avant de lire"

Crédits

Projet FRHE  – Outils axés sur le langue de scolarisation à destination des enseignants de FLE en DASPA

Auteures de la séquence : Cécile Hayez et Afroditi Maravelaki

 

Crédits: les reproductions de l’album Halte, on ne passe pas! ont reçu l’aimable autorisation des éditions Notari.

Déroulement

    Atelier 1
    C'EST PARTI!
    Lecture interactive
  • Cette séquence contient
    13 activités

Atelier 1 - C'EST PARTI!

Activité 1

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Anticiper
  • Faire des liens entre la première et la deuxième de couverture
  • Vérifier des hypothèses

Cette activité (ainsi que les suivantes) est basée sur une lecture interactive.

L’enseignant modélise la lecture en lisant lui-même l’album à voix haute. L’album peut être projeté/affiché au tableau pendant l’activité. L’enseignant choisit de faire des arrêts à certains moments de la lecture (« arrêts stratégiques ») et pose des questions aux élèves pour amorcer la discussion, pour les pousser à réfléchir et à se questionner, à revenir sur leurs hypothèses et interprétations de prélecture. On alterne moments de lecture et moments de discussion.

C’est à l’enseignant de sentir comment se déroulent les discussions. Il faut éviter que ça devienne trop mécanique. L’enseignant peut toujours inviter les élèves à utiliser les amorces de phrases (cf. activité 1.1.) Arrêt stratégique 1:

On n’est pas encore dans le livre proprement dit, mais on voit que l’histoire commence déjà ici. Exemples de questions que l’enseignant peut poser pour guider les discussions :

1) « Qu’est-ce qui a changé par rapport à la première de couverture, au niveau de l’illustration et au niveau du texte ? Qu’est-ce qui est identique ? »

 

Exemples de ce qu’on peut comparer :

    • les couleurs
    • la police (attention: terme polysémique) de caractères du titre : on a perdu la police « blocs translucides »
    • l’illustration :
      – général / cheval (formes) : identiques
      – général / cheval (positions) : le cheval semble être du côté du gradé ; on dirait qu’ils font demi-tour par rapport à la première de couverture.
      – un subalterne apparait.
      – dessin enfantin : identique. La bulle ne respecte pas la séparation entre les pages. L’illustrateur a « dépassé ».
    • positionnement des noms auteur / illustrateur : en bas. On les retrouve dans les postillons du gradé.
    • nouveau texte : « A partir de maintenant ce sera ainsi, pas de discussion ! »

2. « Par rapport à vos hypothèses et réactions de départ : ont-elles évolué (oui/non/pourquoi) ? souhaitez-vous les garder (oui/non/pourquoi) ? Y en a-t-il de nouvelles (oui/non/pourquoi ?). »
Exemple d’évolution d’hypothèse : « Je crois que c’est l’histoire d’un méchant général qui ne veut pas qu’on entre. » >>> « En fait, le général donne l’ordre à son soldat de bloquer tout le monde. C’est le soldat qui dit « Halte, on ne passe pas ! », parce que son général lui a dit de faire ça. »

3. « Par rapport à nos questions de départ, avons-nous déjà une réponse ou des éléments de réponse ? » Pour chaque question : « cette question est-elle toujours intéressante, souhaitons-nous la garder ? Avons-nous de nouvelles questions ? »

4. « Par rapport à nos deux niveaux d’ Histoire/histoire, avons-nous des éléments à remarquer? »

Supports didactiques

  • Arrêt 1

Activité 2

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Décrire oralement un personnage
  • Se mettre en projet de lecteur

Ici, l’enseignant propose à chaque élève de se choisir un personnage et d’expliquer brièvement pourquoi. Les élèves peuvent se mettre en équipe s’ils veulent choisir un sous-groupe de personnages. Ils peuvent également se les réapproprier en leur donnant un autre nom, par exemple. Durant la suite de la lecture, chaque fois qu’un élève repèrera son personnage, il sera invité à l’observer et à exprimer aux autres ce qu’il dit, ce qu’il fait.

Ce n’est pas important si la description des personnages n’est pas formellement correcte. L’objectif ici est d’aider les élèves à se projeter dans l’histoire, à se mettre en projet de lecteur.

L’enseignant peut aussi faire réfléchir le groupe classe sur la différence sémantique entre des « personnes » et des « personnages ». Il peut également revenir sur l’activité « langue des disciplines » et travailler la différence entre un « personnage historique » et un « personnage dans une histoire, un personnage de fiction ».

Supports didactiques

  • Arrêt 2

Inscription / connexion

Connectez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits

Mot de passe oublié

Inscrivez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits.

Les données recueillies ne seront pas partagées à des tiers et ne seront utilisées que dans le cadre FER.

Téléchargements

Connectez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits

Mot de passe oublié

Inscrivez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits.

Les données recueillies ne seront pas partagées à des tiers et ne seront utilisées que dans le cadre FER.

Retours d'expérience