Expliquer

Descriptif

Avec cette troisième et dernière séquence, les élèves vont pouvoir endosser la posture d’ auteurs. Elle va en effet leur permettre de traverser de façon simple et efficace les différentes étapes du processus d’écriture: depuis la planification du texte jusqu’à à sa publication, en passant par la rédaction, l’enrichissement et la révision. Il ne s’agit pas ici de les rendre experts dans la lecture et l’écriture d’un genre de texte précis, mais plutôt de leur donner confiance dans leur capacité à mettre par écrit un phénomène scientifique complexe, à propos duquel ils se sont informés, pour le plaisir de partager leurs connaissances à d’autres.

 

  • Public

    Adolescents , Adultes
  • Niveau

    A.2.2 , B.1.1
  • Activités

    6
  • Tâche finale

    À la fin de la séquence, les élèves, seuls ou en groupes, publient (au sens de "rendre public") un texte scientifique.
  • Objectifs généraux

    • Planifier un écrit
    • Distinguer langage quotidien et langage scientifique
    • Rédiger un premier jet
    • Collaborer pour améliorer un texte
    • Enrichir un premier jet
    • Réviser son texte
    • Donner une forme correcte à son texte pour le publier

Tableau de contenus

Composantes linguistiques

  • Le vocabulaire quotidien vs le vocabulaire scientifique

Actes de paroles

  • Expliquer par écrit un phénomène scientifique
  • Donner des conseils

Genres discursifs

  • Le texte scientifique

Composantes socioculturelles

  • Planifier un écrit
  • Réviser son texte
  • Collaborer pour améliorer un texte
  • Publier (rendre public) son écrit

Compétences en réception, production et interaction

Prérequis

  • Séquence 1 "Imaginer"
  • Séquence 2 "Comprendre"

Crédits

Projet FRHE « Outils axés sur la langue de scolarisation à destination des enseignants de FLE en DASPA »

© Pixabay pour les illustrations de la séquence.

Auteures de la séquence :  Cécile Hayez et Aphrodite Maravelaki.

Déroulement

    Planification
  • Cette séquence contient
    6 activités

Activité 1

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Identifier différents paramètres textuels
  • S'engager dans un projet d'écriture
  1. L’enseignant présente le mini-projet d’écriture : « Nous avons appris beaucoup de chose concernant le lever et le coucher du soleil. Nous allons maintenant rassembler toutes ces connaissances dans des textes scientifiques, que vous allez écrire. Cette étape du travail scientifique poursuit deux objectifs. Passer par l’écrit permet de:
    • Fixer nos connaissances
    • Partager nos connaissances à d’autres.

  1. Afin de soutenir l’engagement des élèves dans la tâche d’écriture, une feuille de route va être complétée soit en groupe-classe soit en trinômes soit individuellement. Le modèle proposé ici est celui du CFORP (2015). La littératie dans toutes les matières. Guide d’enseignement efficace. L’écriture

En tant qu’auteurs, il est important que les élèves participent dès le départ au projet rédactionnel et explicitent leur point de vue sur certains paramètres:

  • l’intention d’écrire: Pourquoi écrivons-nous ce texte (informer? divertir? faire agir?…?)
  • leurs destinataires: quel type de lecteur visons-nous? quel niveau de connaissance lui attribuons-nous sur le sujet?
  • la tâche: manuscrite/dactylographiée? article/poster?
  • le sujet du texte: quelle question/sous-question allons-nous traiter?
  • la longueur du texte: nombre de mots?
  • la forme finale du texte: texte continu/mindmap/tableau comparatif

Supports didactiques

  • Feuille de route (CFORP, 2015)

Activité 2

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Distinguer vocabulaire quotidien et vocabulaire scientifique
  • Se construire un réservoir lexical

Avant de se lancer dans l’étape de rédaction, on va créer un « réservoir » de termes scientifiques dont on aura besoin pour écrire notre article. C’est notre matériau lexical. L’enseignant explique qu’il existe une correspondance entre les mots qu’on utilise dans le langage courant pour parler de phénomènes scientifiques et les mots que les scientifiques utilisent pour nous expliquer ces mêmes phénomènes. Ces deux types de mots sont corrects, mais il faut les utiliser dans le bon contexte.

  • Certains mots sont communs :
    • le système solaire : le soleil, les satellites, les planètes
    • nos repères : le pôle Nord, le pôle Sud, la position de, la longitude, la latitude…
  • Pour les autres, l’enseignant sépare le TN en deux colonnes : il va écrire dans les deux colonnes les mots qui lui seront proposés par les élèves. Ces mots auront été « brassés » lors des activités de la séquence 2. À titre d’exemple, voici ce à quoi peu ressembler le tableau:

Pour terminer, l’enseignant donne 2 conseils d’écriture :

  • Si on veut montrer à notre lecteur la correspondance entre le langage courant et le langage scientifique, on peut le faire en utilisant des tournures de phrases telles que : « on appelle ça… » ou « les scientifiques appellent ça… »
  • Si on veut rendre concrets des termes scientifiques pour que notre lecteur comprenne, on peut utiliser des comparaisons : « la terre effectue une rotation autour d’un axe, comme une toupie. »

Inscription / connexion

Connectez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits

Mot de passe oublié

Inscrivez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits.

Les données recueillies ne seront pas partagées à des tiers et ne seront utilisées que dans le cadre FER.

Téléchargements

Connectez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits

Mot de passe oublié

Inscrivez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits.

Les données recueillies ne seront pas partagées à des tiers et ne seront utilisées que dans le cadre FER.

Retours d'expérience