Quelle décision prend-on ?

Descriptif

Cette séquence installe des notions nécessaires pour la pratique du débat et de l’argumentation. Après avoir établi les caractéristiques du débat et comparé des aspects interculturels sur son utilisation (en famille, à l’école), les élèves seront amenés à distinguer les notions de thèse, d’argument et de jugement de valeur. Ces repérages se font via l’écoute de plusieurs situations où des jeunes donnent leurs points de vue sur des sujets liés à l’école ou à des questions de société.

  • Public

    Adolescents
  • Niveau

    A.2.2 , B.1.1
  • Activités

    16
  • Tâche finale

    Nous présentons des arguments en faveur d’un projet de classe visant l’apprentissage du français.
  • Objectifs généraux

    • Prendre conscience des contraintes sociales liées à la situation d’argumentation.
    • Développer des stratégies d’écoute d’échanges à visée argumentative.
    • Développer des stratégies de production à l’oral dans le champ de l’argumentation.
    • Distinguer les notions de thèse, argument et jugement de valeur.

Tableau de contenus

Composantes linguistiques

  • Les connecteurs et les prépositions marquant l’expression de la cause, de la conséquence, de la comparaison, de l’opposition
  • Le lexique en lien avec la thématique de la lecture
  • Le lexique en lien avec la thématique des réseaux sociaux

Actes de paroles

  • Formuler une thèse
  • Argumenter
  • Exprimer un jugement de valeur

Genres discursifs

  • Le débat
  • L’exposé argumenté

Composantes socioculturelles

  • La place de l’argumentation dans la culture
  • Le rôle de la lecture
  • La place des réseaux sociaux dans la société

Compétences en réception, production et interaction

Écouter

  • Peut se rendre compte, dans une discussion conduite lentement et clairement, si les participants sont ou non d’accord.
  • Peut suivre l’idée générale d’une démonstration ou d’un exposé sur un sujet familier ou prévisible, si le message est délivré lentement et clairement, dans un langage simple et illustré.
  • Peut généralement comprendre un discours clair et standard qui lui est adressé sur un sujet familier, à condition de pouvoir demander de répéter ou reformuler de temps à autre.

Parler

  • Peut donner les raisons pour lesquelles il/elle aime ou n’aime pas quelque chose, et la raison de ses préférences en faisant des comparaisons de façon simple et directe.
  • Peut faire un bref exposé répété sur un sujet relatif à sa vie quotidienne et donner brièvement des justifications et des explications pour ses opinions, ses projets et ses actes.
  • Peut à l’aide de mots simples, exprimer son opinion sur des sujets de la vie courante.
  • Peut donner brièvement raisons et explications relatives à des opinions, projets et action.

Interagir à l’oral

  • Peut échanger des opinions et comparer des choses et des personnes en utilisant un langage simple
  • Peut suivre une argumentation ou une discussion sur un sujet familier et prévisible, à condition que les points soient soulevés dans un langage relativement simple

Prérequis

  • La justification
  • L’expression de l’obligation et de l’autorisation
  • Être familiarisé avec l’écoute de documents sonores

Crédits

Projet FRHE « Outils axés sur la langue de scolarisation à destination des enseignants de FLE en DASPA »

Auteures de la séquence : Myriam Denis et Véronique Fernandez.

Déroulement

    Atelier 1
    Nous découvrons les caractéristiques d’un débat
    Situation mobilisatrice La situation mobilisatrice correspond à une phase de sensibilisation à travers laquelle l’enseignant suscite la motivation face à la tâche à venir, cible à atteindre. À ce stade, il veille à créer un climat propice à l’apprentissage, en partant de ce que les apprenants connaissent déjà, et à diriger leur attention vers l’objet d’apprentissage.

    La situation mobilisatrice permet à l’enseignant de vérifier ce que les apprenants ont acquis mais aussi d’identifier les manques. De par la confrontation des différents apports des apprenants, de nouvelles notions peuvent être amorcées et donner l’envie aux As d’aller plus loin.
    Observation L’étape d’observation a pour but d’exposer les apprenants à des échantillons de langue. L’apprenant s’imprègne – via l’audition d’un document sonore ou via la lecture d’un document écrit – de structures linguistiques, de points grammaticaux, d’un lexique nouveau, d’éléments culturels ou de schémas textuels. Face à cet échantillon de langue, l’apprenant est bien entendu actif. Il construit progressivement du sens grâce à plusieurs écoutes ou lectures et grâce aux différentes techniques de réception mises en place dans les activités de compréhension. Lors de cette étape, des objectifs d’apprentissage ciblés sont travaillés afin d’outiller les apprenants en vue de la réalisation de la tâche finale.
  • Cette séquence contient
    16 activités

Atelier 1 - Nous découvrons les caractéristiques d’un débat

Activité 1

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Mobiliser ses connaissances préalables sur l’expression de la cause et la justification lors d’une prise de parole

Les élèves doivent donner leur avis sur les sujets proposés. L’activité se fait en groupe-classe sous forme de partage d’idées.

Les élèves doivent répondre aux questions suivantes. Pour ou contre ? Pourquoi ?

– Est-il bien de jouer sur son smartphone avant de se coucher ?

– Les élèves doivent-ils participer à la rédaction du règlement de l’école ?

– Est-il mieux d’avoir des appréciations dans le bulletin plutôt que des points ?

– Faut-il proposer aux élèves des activités pédagogiques quand les professeurs sont absents ?

Chaque groupe présente ensuite succinctement les résultats des échanges.

Atelier 1 - Nous découvrons les caractéristiques d’un débat

Activité 2

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Dégager les caractéristiques d’un débat
  • Dégager, via une compréhension globale les paramètres de la situation de communication
  • Identifier des situations où l’on donne son opinion à partir d’une vidéo

L’enseignant propose aux élèves d’écouter deux situations où l’on donne son opinionTous les adolescents persuadent, argumentent, sans en avoir conscience ou sans y prendre garde. Mais, souvent, ils ne disposent pas des moyens de réfléchir sur l’acte qu’ils accomplissent. Guider l’apprentissage de l’argumentation, c’est leur donner, progressivement, ces moyens-là, et c’est les aider en faire usage.
C’est pourquoi, les didacticiens considèrent que, aujourd’hui, à tous les niveaux d’études et dans toutes les formes de scolarité, il importe d’enseigner l’argumentation. Il convient de rendre les élèves capables d’interagir à trois niveaux dans une situation de communication où est en jeu l’argumentation : en tant qu'argumentateur, récepteur de l'argumentation et observateur.
En tant qu'observateur, il s'agit d’analyser la situation de communication, de comprendre le discours argumenté qui réalise l’intention de persuader, d’apprécier la valeur de l’argumentation dans son contexte, de repérer l’emploi éventuel d’autres moyens de persuasion, de juger de la valeur de ces moyens dans le contexte. C'est ce qui sera fait plus précisément dans cette séquence pour le second dialogue observé.
 

— Myriam Denis
.

Les élèves sont invités à écouter chaque dialogue. Pour chaque dialogue, ils doivent individuellement remplir le questionnaire. La correction est collective avec une nouvelle écoute du document, si nécessaire.

Le premier débat est une situation quotidienne entre un père et sa filleLe dialogue met en scène une adolescente qui répond à son père en argumentant. Certains élèves peuvent avoir des difficultés à comprendre ce dialogue, non pas à cause du lexique, mais en raison de la situation de communication inhabituelle pour eux, car on ne répond pas nécessairement de la sorte à son père dans toutes les cultures.
Comprendre cette situation ne doit pas mettre les élèves dans un conflit de loyauté. Le conflit de loyauté est un conflit intérieur qui met en opposition des règles, des valeurs, des opinions, des usages véhiculés par la culture familiale d'un côté et la culture scolaire de l'autre.
Il est donc intéressant de mentionner qu'il s'agit à la base de ce dialogue d'un sketch (inspiré de la série "Parents, mode d'emploi") qui met en scène des conflits de générations entre des adolescents rebelles et des parents dépassés.

— Myriam Denis
autour de la lecture. Le second débat est un échange mené entre élèves en classe, à l’issue de la proposition d’établir un quart d’heures de lecture quotidien en classe.

Situation 1

 

Situation 2

 

 

Supports didactiques

Inscription / connexion

Connectez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits

Mot de passe oublié

Inscrivez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits.

Les données recueillies ne seront pas partagées à des tiers et ne seront utilisées que dans le cadre FER.

Téléchargements

Connectez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits

Mot de passe oublié

Inscrivez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits.

Les données recueillies ne seront pas partagées à des tiers et ne seront utilisées que dans le cadre FER.

Retours d'expérience

Centre d’enseignement secondaire Asty Moulin

J’ai travaillé la séquence « Débattons » avec des élèves Daspa adolescents d’un niveau A2+ en janvier 2024. Le groupe était constitué de 12 élèves. C’était très intéressant et agréable de suivre le déroulement de cette séquence. Les élèves ont été actifs, intéressés et très participatifs durant toutes les activités. Ils ont clairement acquis cette compétence d’élaborer une argumentation.

Les activités proposées sont bien progressives et permettent aux élèves d’acquérir la terminologie scolaire comme : thèse, jugement, opposition, cause, … Les documents sonores sont appropriés à la vie quotidienne des élèves. Nous avons eu notamment une discussion en classe suite à l’écoute du dialogue entre la fille et son père. Les élèves étaient très étonnés de l’audace de la fille d’argumenter face à son père. Grâce à cela, nous avons pu constater des différences culturelles dans la relation parents/ enfants en Belgique versus dans le pays d’origine.

Pour la tâche finale, j’ai décidé d’amener les élèves à pouvoir mener un dialogue argumentatif (et non un exposé argumenté), pour cela j’ai ajouté des activités qui les ont formés à cette compétence. (Compétence travaillée dans la séquence « Tu es d’accord ? Pas moi ! »). Les élèves ont dû aussi participer à des débats (Compétence de la séquence « Quel est ton avis ») travailler l’écrit et la lecture de petits textes argumentatifs. Voici ci-dessous deux productions d’une élève.