Compte rendu

Descriptif

La séquence se divise en deux parties. Dans un premier temps, les élèves écoutent, miment et mémorisent un poème de Prévert. Ils systématisent l’emploi et la morphologie du passé composé et réalisent la bande son d’un film illustrant ce poème. Revenant ensuite à l’expérience menée lors de la séquence précédente, ils miment et énoncent oralement ce qu’ils ont réalisé. Ils découvrent ensuite progressivement différents comptes rendus d’une même expérience et rédigent également progressivement des comptes rendus de leur expérience dans une langue de plus en plus soutenue. Cette approche basée sur l’oral, puis sur textes relevant de registres différents, leur permet de rentrer graduellement dans une énonciation propre aux codes d’un écrit scolaire.

  • Public

    Adolescents
  • Niveau

    A.2
  • Activités

    16
  • Tâche finale

    Nous rédigeons le compte rendu de l’expérience que nous avons réalisée.
  • Objectifs généraux

    • Relater ce que l’on on a fait
    • S’approprier un langage plus distancié
    • Découvrir le jeu
    • Développer de nouveaux modes d’énonciation

Tableau de contenus

Composantes linguistiques

  • Le passé composé
  • Les articulateurs temporels
  • Les verbes remplaçant les verbes passe-partout

Actes de paroles

  • Relater des actions passées
  • Structurer ses idées

Genres discursifs

  • Le poème
  • Le compte rendu d'expérience

Compétences en réception, production et interaction

Lire

  • Peut utiliser le sens général d’un texte ou d’un énoncé court sur des sujets quotidiens concrets pour déduire du contexte le sens probable de mots inconnus.
  • Peut comprendre une courte description factuelle ou un reportage dans son domaine, à condition que le langage soit simple et ne comprenne pas de détails imprévisibles.
  • Peut comprendre de courts récits et des descriptions au sujet de la vie de quelqu’un, s’ils sont rédigés avec des mots simples.

Écouter

  • Peut comprendre et extraire l’information essentielle de courts passages enregistres ayant trait à des sujets courants et prévisibles, si le débit est lent et la langue claire.
  • Peut identifier l’élément principal d’un enregistrement présentant un évènement, un accident, etc., si le commentaire est accompagné d’un support visuel.

Parler

  • Peut faire une description brève et élémentaire d’un événement ou d’une activité.
  • Peut décrire des projets ou des préparatifs, des habitudes et des occupations journalières, des activités passées et des expériences personnelles.

Interagir à l’oral

  • Peut interagir avec une aisance raisonnable dans des situations bien structurées et de courtes conversations à condition que l’interlocuteur apporte de l’aide si nécessaire
  • Peut faire face à des échanges courants simples sans effort excessif
  • Peut poser des questions, répondre à des questions et échanger des idées et des informations sur des sujets familiers dans des situations familières prévisibles de la vie quotidienne

Écrire

  • Peut faire une description brève d’un évènement, d’activités passées et d’expériences personnelles.

Prérequis

  • Utiliser le présent de l’indicatif
  • Utiliser le lexique de l’alimentation

Crédits

Projet FRHE  – Outils axés sur le langue de scolarisation à destination des enseignants de FLE en DASPA

Auteure de la séquence : Myriam Denis

Déroulement

    Atelier 1
    Nous relatons des actions passées via un poème
    Situation mobilisatrice La situation mobilisatrice correspond à une phase de sensibilisation à travers laquelle l’enseignant suscite la motivation face à la tâche à venir, cible à atteindre. À ce stade, il veille à créer un climat propice à l’apprentissage, en partant de ce que les apprenants connaissent déjà, et à diriger leur attention vers l’objet d’apprentissage.

    La situation mobilisatrice permet à l’enseignant de vérifier ce que les apprenants ont acquis mais aussi d’identifier les manques. De par la confrontation des différents apports des apprenants, de nouvelles notions peuvent être amorcées et donner l’envie aux As d’aller plus loin.
    Observation L’étape d’observation a pour but d’exposer les apprenants à des échantillons de langue. L’apprenant s’imprègne – via l’audition d’un document sonore ou via la lecture d’un document écrit – de structures linguistiques, de points grammaticaux, d’un lexique nouveau, d’éléments culturels ou de schémas textuels. Face à cet échantillon de langue, l’apprenant est bien entendu actif. Il construit progressivement du sens grâce à plusieurs écoutes ou lectures et grâce aux différentes techniques de réception mises en place dans les activités de compréhension. Lors de cette étape, des objectifs d’apprentissage ciblés sont travaillés afin d’outiller les apprenants en vue de la réalisation de la tâche finale.
  • Cette séquence contient
    16 activités

Atelier 1 - Nous relatons des actions passées via un poème

Activité 1

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Associer des objets et des aliments à un moment de la journée
  • Mobiliser des connaissances lexicales sur le petit-déjeuner

L’enseignant propose des photos ou apporte les objets suivants. Il demande aux élèves s’ils associent ces objets à un moment ou à un repas de la journée. Pour des raisons culturelles, plusieurs réponses sont possibles. L’enseignant demande alors si ces éléments sont plus particulièrement liés à un moment où ils sont utilisés en Belgique.

Consigne

À quel moment de la journée ces objets vous font-ils penser ? Comment se nomment ces objets ?

Supports didactiques

Atelier 1 - Nous relatons des actions passées via un poème

Activité 2

Télécharger l’activité

Objectifs

  • écouter un poème sans consigne préalable
  • Se familiariser avec la musicalité de la langue et avec un texte littéraire

L’enseignant fait écouter une première fois le poème « Déjeuner du matin » de Jacques Prévert
Sélectionné par Jeanine Courtillon dans le manuel Archipel, ce poème reste très souvent travaillé en FLE. Sa simplicité permet de comprendre aisément le sens global de la situation de communication. On y voit souvent la relation d'un couple, mais rien ne le dit dans le texte. Il pourrait tout aussi bien être question d'un parent et son enfant, par exemple. Toutefois, à l'activité 6, les élèves vont visionner un film dont les protagonistes sont un homme et une femme. Dès lors, les images choisies lors de cette première activité sont des personnages analogues.
Les images permettent de visualiser la scène mais aussi de manifester sa compréhension globale de la situation racontée, sans passer par de l'écrit ou une production orale qui peut s'avérer difficile.


— Myriam Denis
, sans donner de consignes aux apprenants. Les élèves écoutent, les yeux fermés, pour le plaisir, pour ressentir des sentiments.

À l’issue de l’écoute, l’enseignant demande : « Quelles images représentent le mieux le poème ? »

                     

Photos Pixabay

 

 

 

 

 

Supports didactiques

Inscription / connexion

Connectez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits

Mot de passe oublié

Inscrivez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits.

Les données recueillies ne seront pas partagées à des tiers et ne seront utilisées que dans le cadre FER.

Téléchargements

Connectez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits

Mot de passe oublié

Inscrivez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits.

Les données recueillies ne seront pas partagées à des tiers et ne seront utilisées que dans le cadre FER.

Retours d'expérience