Germination

Descriptif

Les élèves mènent concrètement une expérience simple en classe : réaliser un dispositif pour faire germer des graines. Ils découvrent un tutoriel avec des consignes qu’ils doivent ensuite exécuter. Ils sont amenés à énoncer ce qu’ils font tout en réalisant les actions concrètes. À partir d’observations concrètes (vidéo, dessins, tableaux à double entrées), ils dégagent des critères pour réussir l’expérience. Puis ils sont amenés à observer et réaliser des séquentiels et des schémas retraçant l’expérience menée.

  • Public

    Adolescents
  • Niveau

    A.2
  • Activités

    10
  • Tâche finale

    Nous réalisons des schémas qui retracent la manière de mener une expérience, afin de permettre à d’autres de la réaliser
  • Objectifs généraux

    • Exprimer des hypothèses
    • Verbaliser ce que l’on est en train de faire
    • Réaliser des schémas légendés
    • Dégager des informations dans un tableau à double entrée

Tableau de contenus

Composantes linguistiques

  • L’indicatif présent (3e personne du singulier)
  • Le lexique des aliments
  • L’emploi du « on »
  • L’emploi de « il faut »

Actes de paroles

  • Relater des actions en train de se faire

Genres discursifs

  • Construire et légender un schéma

Composantes socioculturelles

  • L’alimentation dans le monde

Compétences communicatives

Compétences sociolinguistiques

  • Nous relatons des actions en train de se faire

Compétences discursives

  • Nous dégageons les étapes d’une expérience scientifique
  • Nous relevons la structure d’un schéma légendé

Compétences interculturelles

  • Nous comparons des éléments liés à l’alimentation dans le monde

Compétences strategiques

  • Nous mobilisons nos connaissances et nous faisons des hypothèses sur la germination

Compétences linguistiques

  • Nous mobilisons des structures syntaxiques liés à la description d’une expérience que nous réalisons
  • Nous mobilisons nos connaissances de la conjugaison de l’indicatif présente

Compétences referentielles

  • Nous mobilisons et élargissons nos connaissances sur les plantes

Compétences en réception, production et interaction

Lire

  • Peut utiliser le sens général d’un texte ou d’un énoncé court sur des sujets quotidiens concrets pour déduire du contexte le sens probable de mots inconnus.
  • Peut comprendre des instructions écrites courtes, illustrées pas à pas.
  • Peut se servir du format, de l’apparence et de la typographie pour identifier le type de texte : actualités, texte publicitaire, article, manuel, clavardage ou dialogue en ligne ou forum, etc.

Écouter

  • Peut suivre une démonstration ou un expose très simple et bien structure...
  • Peut comprendre et suivre une série d’instructions concernant des activités familières et quotidiennes, comme le sport, la cuisine, etc., a condition qu’elles soient prononcées clairement et lentement.

Parler

  • A2 : peut faire une description brève et élémentaire d’un évènement ou d’une activité.
  • Peut décrire ou présenter simplement des gens, des conditions de vie ou de travail...
  • Peut dire ce qu’il(elle) sait bien faire et ce qu’il(elle) fait moins bien (par exemple en sport, pour les jeux, ses compétences, ses matières à l’école).

Interagir à l’oral

  • Peut interagir avec une aisance raisonnable dans des situations bien structurées et de courtes conversations à condition que l’interlocuteur apporte de l’aide le cas échéant
  • Peut communiquer au cours de simples tâches courantes en utilisant des expressions simples pour avoir des objets et en donner, pour obtenir une information simple et discuter de la suite à donner.
  • Peut comprendre suffisamment pour gérer un échange simple et courant sans effort excessif.

Écrire

  • Peut utiliser des mots ou des signes et des expressions simples pour décrire certains objets familiers.

Prérequis

  • Utiliser le présent de l’indicatif
  • Utiliser le lexique de l’alimentation

Crédits

Projet FRHE  – Outils axés sur le langue de scolarisation à destination des enseignants de FLE en DASPA

Auteure de la séquence : Véronique Fernandez

Déroulement

    Situation mobilisatrice La situation mobilisatrice correspond à une phase de sensibilisation à travers laquelle l’enseignant suscite la motivation face à la tâche à venir, cible à atteindre. À ce stade, il veille à créer un climat propice à l’apprentissage, en partant de ce que les apprenants connaissent déjà, et à diriger leur attention vers l’objet d’apprentissage.

    La situation mobilisatrice permet à l’enseignant de vérifier ce que les apprenants ont acquis mais aussi d’identifier les manques. De par la confrontation des différents apports des apprenants, de nouvelles notions peuvent être amorcées et donner l’envie aux As d’aller plus loin.
    Atelier 1
    Nous réalisons une expérience et la verbalisons
    Observation L’étape d’observation a pour but d’exposer les apprenants à des échantillons de langue. L’apprenant s’imprègne – via l’audition d’un document sonore ou via la lecture d’un document écrit – de structures linguistiques, de points grammaticaux, d’un lexique nouveau, d’éléments culturels ou de schémas textuels. Face à cet échantillon de langue, l’apprenant est bien entendu actif. Il construit progressivement du sens grâce à plusieurs écoutes ou lectures et grâce aux différentes techniques de réception mises en place dans les activités de compréhension. Lors de cette étape, des objectifs d’apprentissage ciblés sont travaillés afin d’outiller les apprenants en vue de la réalisation de la tâche finale.
  • Cette séquence contient
    10 activités

Activité 1

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Exprimer ses goûts
  • Mobiliser des connaissances lexicales sur les aliments

À la suite de cette première prise de parole, l’enseignant dispose sur une table des images d’aliments ou des aliments réels. Il doit y avoir des produits transformés et des produits frais (fruits et légumes). Les élèves sont invités à retrouver les aliments sur les photographies des familles et à les nommer s’ils le peuvent. S’il le souhaite, l’enseignant peut accueillir les mots dans la langue maternelle de l’élève et fournir une traduction en français que l’élève répètera.

 

 

Les élèves sont invités à retrouver les aliments sur les photographies des familles et à les nommer s’ils le peuvent. S’il le souhaite, l’enseignant peut accueillir les mots dans la langue maternelle de l’élève et fournir une traduction en français que l’élève répètera.

Les élèves doivent ensuite opérer un classement des différents produits proposés. On espère qu’ils proposent le classement suivant : emballés (transformés) – naturels. Si ce n’est pas le cas, l’enseignant peur accompagner les réflexions en les guidant en quelques questions. L’enseignant invite les élèves à observer et/ou à toucher les différents fruits et légumes. Il pose quelques questions : – Qui connait ces fruits et légumes ? – Qu’est-ce que vous aimez ? Lesquels aimez-vous ? – Avant d’être vendus dans un magasin, d’où viennent ces légumes ?

Les élèves peuvent classer les aliments sous une des images suivantes : Image d’un verger – d’un jardin potager – de la nature – de l’eau – de la terre – de la forêt – du sable – d’une ferme…

Les photos complémentaires se trouvent dans les supports didactiques.

 

Supports didactiques

Atelier 1 - Nous réalisons une expérience et la verbalisons

Activité 2

Télécharger l’activité

Objectifs

  • Comparer des schémas
  • Réaliser des schémas avec une contrainte
  • Relever des différences et des similitudes
  • Se projeter dans la réalisation d’une expérience

L’enseignant pose la question : Qu’est-ce qu’il faut pour cultiver des légumes ?

L’enseignant note les réponses des élèves au tableau noir en utilisant la structure « il faut ». Pour faire comprendre il faut, il peut dire que c’est ce qui est nécessaire. L’enseignant doit faire émerger que pour récolter les légumes, il faut planter et que les graines sont nécessaires pour cultiver. Ils peuvent mimer, dessiner, etc.

 L’enseignant dispose sur une table le matériel nécessaire à la germination des graines (une assiette, du papier absorbant ou de la gaze, des graines, un vaporisateur d’eau.

 Les élèves par groupe doivent à présent dessiner ce qu’ils vont faire. Ils doivent dans leurs illustrations intégrer le matériel qui leur a été proposé. Ce premier travail est une production initiale qui servira plus tard lorsqu’ils devront réaliser des schémas. Ils pourront ainsi comparer leur production initiale, des schémas qu’ils observeront et leur production finale lors d’une activité réflexive.

 L’enseignant affiche ensuite, au tableau, les différentes productions des divers groupes, on les observe quelques minutes et on les commente si nécessaire. On relève les différences et les similitudes et on fait préciser par les élèves les éléments que l’enseignant ou d’autres ne comprennent pas.

 

Inscription / connexion

Connectez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits

Mot de passe oublié

Inscrivez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits.

Les données recueillies ne seront pas partagées à des tiers et ne seront utilisées que dans le cadre FER.

Téléchargements

Connectez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits

Mot de passe oublié

Inscrivez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits.

Les données recueillies ne seront pas partagées à des tiers et ne seront utilisées que dans le cadre FER.

Retours d'expérience