À l’école, ici et ailleurs

Descriptif

Cette séquence s’adresse aux parents de jeunes enfants scolarisés en Belgique. Les As suivent tout d’abord des élèves en maternelle via un film original réalisé à cette fin. Le film est exploité pour les aider à développer leur acuité auditive et visuelle. Ils sont aussi confrontés à un avis écrit destiné aux parents face auquel ils devront réagir oralement. Ensuite, via la lecture de différents documents (textes présentant des portraits de jeunes à différents stades de la scolarité, tableaux), ils sont amenés à découvrir le système scolaire belge et à le comparer à d’autres systèmes dans le monde.

  • Public

    Adolescents , Adultes
  • Niveau

    A.2.1
  • Activités

    19
  • Tâche finale

    Je présente le système scolaire d'un pays que je connais.
  • Objectifs généraux

    • Recueillir et transmettre des informations sur la vie scolaire.
    • Comprendre des informations simples sur la vie scolaire.
    • Développer des stratégies d'écoute
    • Reconnaitre et utiliser des verbes à l’indicatif présent (singulier et pluriel).

Tableau de contenus

Composantes linguistiques

  • Le présent et l'indicatif
  • Verbe + infinitif
  • Les adjectifs

Actes de paroles

  • Exprimer le fait d'apprécier ou de ne pas apprécier
  • Relater des actions

Genres discursifs

  • Le documentaire
  • L'avis scolaire
  • Le tableau à double entrée
  • L'arbre généalogique

Composantes socioculturelles

  • Les activités scolaires en maternelle
  • La ligne du temps
  • L'horaire en maternelle
  • Le système scolaire en Belgique
  • Le système scolaire dans d'autres pays du monde

Compétences visées

Lire

  • Comprendre les principaux types de lettres standards habituelles (demande d’information, commandes, confirmations, etc.) sur des sujets familiers.
  • Comprendre de courts textes simples sur des sujets concrets courants avec une fréquence élevée de langue quotidienne ou relative au travail.
  • Trouver un renseignement spécifique et prévisible dans des documents courants simples tels que des prospectus, menus, annonces, inventaires et horaires.
  • Comprendre des instructions écrites courte

Écouter

  • Identifier le sujet d’une discussion si l’échange est mené lentement.
  • Comprendre ce qui est dit sur des sujets familiers dans un langage standard même si, en situation réelle, il se peut qu’on ait à demander que l’on répète ou que l’on reformule.
  • Suivre l’idée générale d’une démonstration ou d’un exposé sur un sujet familier ou prévisible, si le message est délivré clairement, dans un langage simple et illustré.
  • Comprendre les points principaux des programmes télévisés sur des sujets familiers si la langue est assez clairement articulée.

Parler

  • Pouvoir décrire les aspects de son environnement quotidien tels que les gens, les lieux, l’expérience professionnelle ou scolaire.
  • Pouvoir faire une description brève et élémentaire d’un évènement ou d’une activité.
  • Pouvoir décrire les gens, lieux et choses en termes simples.
  • Pouvoir faire un bref exposé préparé sur un sujet relatif à la vie quotidienne.
  • Mener à bien une description directe et non compliquée dans son domaine en la présentant comme une succession linéaire de points

Interagir à l’oral

  • Prendre part à une conversation élémentaire factuelle sur un sujet prévisible.
  • Faire face à des échanges courants simples sans effort excessif et échanger des idées et des renseignements sur des sujets familiers dans des situations familières.
  • Communiquer dans le cadre d’une tâche simple et courante ne demandant qu’un échange d’information simple et direct sur des sujets familiers relatifs à la scolarisation.
  • Donner son opinion sur des problèmes pratiques si on le/la sollicite directement, à condition d’être aidé(e) pour formuler et de pouvoir faire répéter les points importants, le cas échéant.

Prérequis

  • Comprendre / raconter des habitudes au présent
  • Poser des questions (en utilisant des mots interrogatifs et l’inversion)
  • Comprendre /donner des consignes à l'impératif

Crédits

Déroulement

    Situation mobilisatrice La situation mobilisatrice correspond à une phase de sensibilisation à travers laquelle l’enseignant suscite la motivation face à la tâche à venir, cible à atteindre. À ce stade, il veille à créer un climat propice à l’apprentissage, en partant de ce que les apprenants connaissent déjà, et à diriger leur attention vers l’objet d’apprentissage.

    La situation mobilisatrice permet à l’enseignant de vérifier ce que les apprenants ont acquis mais aussi d’identifier les manques. De par la confrontation des différents apports des apprenants, de nouvelles notions peuvent être amorcées et donner l’envie aux As d’aller plus loin.
  • Cette séquence contient
    19 activités

Activité 1

Télécharger l’activité

Objectifs

  • activer du vocabulaire connu et moins connu
  • mobiliser ses représentations et ses connaissances sur l'école

L’enseignant demande aux As d’expliquer en trois phrases ce que l’école représente pour eux. Chacun choisit, dans la banque de motsL'objectif en fournissant une banque de mots vise à consolider et à enrichir les compétences lexicales des As liées au sujet traité dans la séquence. L'objectif est que l'A se constitue des repères lui permettant par la suite de comprendre et de formuler des messages émis dans une situation précise où ce vocabulaire est utilisé (compréhension à l'audition, production orale...). On part donc des mots isolés pour ensuite les replacer dans un contexte, lequel aidera à la mémorisation de ce vocabulaire. Beaucoup de mots doivent cependant déjà avoir été rencontrés par les As car l'objectif est aussi de mobiliser ses connaissances antérieures.

Dans le premier tableau, il s'agit de réactiver un vocabulaire déjà rencontré et de le replacer dans un réseau d'associations lié à la thématique traitée et à la tâche visée dans l'activité.

Dans le deuxième tableau, certains termes proposés entretiennent entre eux des relations synonymiques ou antonymiques, relations qui peuvent aider à les comprendre et à les mémoriser. Toutefois, ces relations synonymiques ou antonymiques ne sont pas identiques dans toutes les langues. D'autre part, la relation synonymique parfaite n'existe pas et l'antonymie peut être partielle ou relative. Par exemple, grave est antonyme de insignifiant pour des choses importantes et de aigu dans le domaine de la musique (Cavalla et Chozier, 2009). Dès lors, pour faire saisir le sens de certains mots, l'enseignant peut les replacer dans une phrase pour que les termes soient compris par le contexte.

Dans le troisième tableau, la mobilisation du lexique connu ou la découverte de nouveaux mots est favorisée par l'illustration qui permet d'aider à une représentation mentale de l'action mentionnée.

Pour aller plus loin :
- TRÉVILLE, M.-C., DUQUETTE L., Enseigner le vocabulaire en classe de langue, Paris, Hachette, 1996.
- CAVALLA, Cristelle, CHOZIER, Elsa, Le vocabulaire en classe de langue, Paris, Collection Techniques et pratiques de classe, Clé International, 2009.
et de phrases, ce qui lui correspond le mieux. La deuxième liste est ouverte : certains termes peuvent être enlevés ou ajoutés en fonction du public. L’explication du lexique doit bien entendu être préparée par l’enseignant. Cette activité est l’occasion de l’expression d’une parole libre sur l’école.

 

Supports didactiques

  • Supports expression orale

Activité 2

Télécharger l’activité

Objectifs

  • mobiliser ses représentations et ses connaissances sur un sujet

Le professeur explique aux As qu’ils vont visionner un document vidéo qui présente l’école maternelle en Belgique (activité 3).

Avant de montrer la vidéo, le professeur demande aux As ce qu’ils savent sur l’école maternelleDes constats récents indiquent que, en Fédération Wallonie Bruxelles, un élève sur dix est insuffisamment présent en classe de maternelle. Ailleurs, dans les pays en développement, vu l'absence de moyens, le préscolaire est souvent considéré comme un luxe et seul un enfant sur trois y aurait la chance de suivre l’enseignement maternel.

Or de nombreuses études montrent que le passage par les classes de l'enseignement maternel influencera l'ensemble du parcours scolaire. En effet, lors de ces premières années d'école, les enfants intègrent énormément d'informations, ce qui permet un développement tant sur les plans physique et neurologique que cognitif et socio-affectif.
. Pour réaliser cette activité, les As répondent à cette question : En Belgique que font les enfants à l’école maternelle ?

Les As sont placés en sous-groupes de trois et formulent d’abord oralement des activités faites par les enfants. S’ils n’arrivent pas à formuler l’activité en français, ils peuvent la dessiner. Parmi eux, un secrétaire liste les activités données par les As. Les autres As du groupes apportent leur aide à la rédaction. Ces activités sont écrites à la 3e personne du singulier de l’indicatif présent. L’enseignant passe dans les sous-groupes et corrige les formulations si nécessaire. La correction porte uniquement sur la langue.

Les listes corrigées sont placées sur un panneauLa question des traces revêt un enjeu important en pédagogie. La trace constitue le témoignage de l’activité de l’apprenant et de celle de ses pairs. Ici sont sondées les représentations initiales des As sur les activités habituellement réalisées à l’école maternelle. Le panneau permet de grader une trace écrite des hypothèses formulées et des réflexions engendrées par les confrontations portées par des représentations différentes. Après le travail de compréhension du document audio-visuel qui présente quelques unes des activités réalisées à l’école maternelle, il est important de reprendre le panneau et de revenir sur les représentations initiales des As et de les confronter aux nouveaux apprentissages (cf. activité 8). La trace permet alors des échanges à travers la langue. La prise de conscience du chemin parcouru renforce d’autant plus les apprentissages nouvellement acquis.. Ces traces seront utilisées lors de l’activité 8.

 

Inscription / connexion

Connectez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits

Mot de passe oublié

Inscrivez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits.

Les données recueillies ne seront pas partagées à des tiers et ne seront utilisées que dans le cadre FER.

  • Les données recueillies ne seront pas partagées à des tiers et ne seront utilisées que dans le cadre FER.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Téléchargements

Connectez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits

Mot de passe oublié

Inscrivez-vous pour accéder à l’entièreté du contenu de FLE en récits.

Les données recueillies ne seront pas partagées à des tiers et ne seront utilisées que dans le cadre FER.

  • Les données recueillies ne seront pas partagées à des tiers et ne seront utilisées que dans le cadre FER.
  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

Retours d'expérience